Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Tarifs, gaz, chômage... tout ce qui a changé le 1er novembre !

Tarifs, gaz, chômage... tout ce qui a changé le 1er novembre !

Plusieurs augmentations de tarifs et nouvelles règles sont entrées en vigueur le 1er novembre...

Tarifs, gaz, chômage... tout ce qui a changé le 1er novembre !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Du prix du paquet de cigarettes à près de 10 euros à la réforme du chômage, en passant par la nouvelle "Complémentaire santé solidaire"... De nombreuses nouveautés sont à noter pour les Français depuis le 1er novembre.

Augmentation du prix du paquet de cigarettes. Les prix du tabac grimpent de 50 centimes environ. Dans certains cas, le prix du paquet dépasse les 9 euros. Pour rappel, l'objectif pour le gouvernement est d'atteindre 10 euros fin 2020.

Hausse du tarif du carnet de métro en Île-de-France. A partir de ce vendredi, le carnet de 10 tickets T+ passe à 16,90 euros, contre 14,90 euros (soit une hausse de 2 euros). La présidente de la région Île-de-France Valérie Pécresse avait expliqué fin septembre que cette augmentation visait à dissuader d'acheter des tickets en carton, considérés comme trop polluants.

Augmentation des tarifs du gaz. Après une baisse de 2,4% en octobre, la Commission de Régulation de l'Energie avait annoncé que le prix du gaz allait repartir à la hausse pour les 4 millions de foyers concernés. Dans le détail, l'augmentation est de 0,8% pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 1,8% pour ceux qui ont un double usage, cuisson et eau chaude, et de 3,2% pour les foyers qui se chauffent au gaz.

Nouvelles règles d'indemnisation de l'assurance chômage

À partir de ce vendredi, plusieurs changements vont également être opérés au niveau de l'assurance chômage...

Démission. Conformément à une promesse de campagne d'Emmanuel Macron, les démissionnaires pourront toucher le chômage pour poursuivre un projet de reconversion professionnelle. L'Unedic table sur 17 à 30.000 bénéficiaires par an, qui se lanceraient dans un projet de formation ou de création/reprise d'entreprise.

Droit aux indemnisations. Jusque-là, il faut avoir travaillé 4 mois au cours des 28 derniers mois pour prétendre à l'allocation-chômage. A partir du 1er novembre, il faudra justifier de 6 mois sur les 24 derniers mois. Idem pour le rechargement des droits.

Réductions des indemnités. Cette mesure concerne les salariés qui avaient un revenu du travail supérieur à 4.500 euros brut par mois. Ces derniers verront leur indemnisation réduite de 30% à partir du 7e mois, avec un plancher à 2.261 euros net.

"Journal de bord". Pour renforcer le suivi des personnes en recherche d'emploi, le "journal de la recherche d'emploi" des chômeurs va être lancé. Il sera d'abord testé en Bourgogne-Franche-Comté et Centre-Val-de-Loire.

Quelques autres changements...

Complémentaire santé solidaire. Le 1er novem signe également le lancement su dispositif, baptisé "Complémentaire santé solidaire" (CSS). Il s'agit de la fusion de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) et l'aide à la complémentaire santé (ACS). L'objectif de cette réforme est de simplifier le dispositif pour éviter que les plus pauvres n'y renoncent. Plus de 7 millions de personnes sont potentiellement concernées.

Revalorisation pour la retraite complémentaire. La pension de retraite complémentaire Agirc-Arrco pour les anciens salariés du privé va augmenter de 1%.

Un menu végétarien par semaine dans les cantines. De la maternelle au lycée, tous les restaurants scolaires devront proposer au minimum un menu végétarien par semaine.

Trêve hivernale. À partir de ce vendredi, et ce jusqu'au 31 mars 2020, aucun locataire ne pourra être expulsé durant la période dite de "trêve hivernale" (sauf en cas d'arrêté de péril ou de relogement prévu).

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com