»
»
»
Consultation

Sous haute tension, le sommet du "G7" pourrait se transformer en champ de tir

Le ton est encore monté d'un cran ces dernières heures, avant le coup d'envoi du sommet du G7 au Québec ce vendredi. Emmanuel Macron, Angela Merkel et Justin Trudeau n'excluent pas de signer le communiqué final à 6 au lieu de 7.

Sous haute tension, le sommet du 'G7' pourrait se transformer en champ de tir
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Ambiance... Les dirigeants de 7 des plus grandes économies mondiales se retrouveront ce vendredi pour deux jours à Québec. Un G7 qui s'annonce sous haute tension, et alors que Donald Trump a déjà annoncé qu'il repartirait plus tôt samedi matin du Canada... Le président américain se présente en effet particulièrement isolé face à ses partenaires commerciaux ulcérés par les taxes sur les métaux infligées depuis le 1er juin par les Etats-Unis.

Un communiqué final signé par 6 pays n'est plus un tabou

A l'inverse, Emmanuel Macron est arrivé dès mercredi soir à Ottawa, où il a rencontré le Premier ministre canadien Justin Trudeau... Les deux dirigeants ont affiché jeudi un front uni face à Trump, prévenant qu'ils étaient prêts à signer un communiqué final à 6, au lieu de 7, si Donald Trump persiste à vouloir taxer les importations d'acier à 25% et d'aluminium à 10%.

La brouille entre l'Europe et Donald Trump porte non seulement sur le commerce, mais aussi sur le nucléaire iranien, et le changement climatique.

Macron mène la révolte

Emmanuel Macron a averti jeudi qu'Européens et Japonais ne sont "pas prêts à renoncer à tout pour avoir la signature" de Donald Trump sur un communiqué commun. Ce serait "une erreur" de "renoncer à tout pour avoir cette signature" et cela mettrait en danger "la pertinence de ce G7", a-t-il ajouté lors d'une conférence commune avec M. Trudeau.

Mercredi, la chancelière allemande Angela Merkel avait d'ores et déjà déclaré qu'elle était prête à ne pas adopter de communiqué commun au G7, si ce sommet devait acter de nouveaux reculs sur le commerce ou le climat. "Il ne peut y avoir un compromis juste pour le compromis", avait-elle déclaré...

Le marché des 6 autres pays est plus grand que celui des Etats-Unis

MM. Macron et Trudeau ont prévenu en outre que les taxes douanières américaines allaient "faire du mal" aux Etats-Unis eux-mêmes... "Ces actions inacceptables sont en train de faire mal à ses propres citoyens. Ce sont des emplois américains qui vont être perdus", a affirmé M. Trudeau. Invoquer la sécurité nationale pour justifier ces taxes, imposées aux alliés de Washington, est "risible ", a renchéri le dirigeant canadien.

Emmanuel Macron a souligné que "le marché des six autres pays du G7 est plus grand que le marché américain". Rappelons que le Groupe des sept (G7) est un groupe informel qui comprend le Canada, la France, les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l'Allemagne, le Japon et l'Italie. L'Union européenne participe également aux rencontres du G7.

Depuis la confirmation, le 31 mai dernier par Donald Trump de l'imposition de taxes sur l'acier et l'aluminium en provenance de l'Union européenne, du Canada et du Mexique, les pays concernés ont tous annoncé des mesures de représailles, faisant craindre le début d'une escalade qui pourrait menacer la croissance mondiale.

Des taxes annoncées par le Canada et l'Union européenne

La Commission européenne a déjà annoncé mercredi la création de taxes additionnelles, dès le 1er juillet, sur une liste de produits fabriqués aux Etats-Unis, allant de l'acier et l'aluminium aux jeans, en passant par les motos ou les cranberries. Le montant des importations visées est de 2,8 milliards d'euros, un niveau toujours inférieur aux marchandises européennes concernées par les taxes Trump (environ 6,4 MdsE).

De son côté, le Canada a annoncé des taxes de 16,6 milliards de dollars canadiens (12,8 Mds$ américains) sur des produits américains, un montant équivalent à ses exportations d'acier et l'aluminium vers les Etats-Unis... Quant au Mexique, il a lui aussi prévenu de la mise en place de taxes sur une série de produits américains, dont la viande de porc et d'autres produits alimentaires, dont les pommes, raisins, airelles et divers fromages...

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Sous haute tension, le sommet du "G7" pourrait se transformer en champ de tir

Partenaires de Boursier.com