»
»
»
Consultation

SNCF : Macron appelle les syndicats à cesser de bloquer le pays !

Le président français, en déplacement à Saint-Dié-des-Vosges sur le thème de la revitalisation des centres-villes, a été pris à partie par des cheminots de la CGT et de Sud-Rail...

SNCF : Macron appelle les syndicats à cesser de bloquer le pays !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La grève a repris mardi soir pour deux jours sur le réseau ferroviaire français. Alors que les perturbations se poursuivent pour les voyageurs, Emmanuel Macron a exhorté les syndicats de la SNCF à cesser de bloquer le pays...

Le président français, en déplacement à Saint-Dié-des-Vosges sur le thème de la revitalisation des centres-villes, a été pris à partie par des cheminots de la CGT et de Sud-Rail. "Vous pouvez râler, mais ne bloquez pas tout le pays", a-t-il répondu aux interpellations de syndicalistes qui l'entouraient en leur demandant d'accepter un changement parce que "vous êtes plus protégés que des fonctionnaires."

Ne pas prendre en otage

"On est en désaccord mais je vous demande simplement de ne pas prendre en otage dans cette affaire". Il a aussi rappelé sa position sur une reprise progressive de la dette, dont l'ampleur dépendra des efforts consentis.

Le projet de loi "pour un nouveau pacte ferroviaire" a été adopté mardi à l'Assemblée nationale. Il prévoit notamment la disparition du statut de cheminot pour les nouveaux embauchés, l'ouverture progressive de l'entreprise à la concurrence et autorise le gouvernement à modifier par ordonnance le statut de la SNCF en société nationale à capitaux publics.

"Continuer un dialogue"

"Les syndicats sont libres de leur décision, mais, quand même je les invite à prendre en compte le fait que la représentation nationale, c'est-à-dire l'ensemble des Français, approuve cette réforme", a déclaré la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, sur France 2. ""Je pense que c'est un appel à tout le monde à continuer un dialogue où l'on peut trouver des solutions, pas des solutions tournées vers le passé, des solutions tournées vers l'avenir", a-t-elle ajouté.

Le projet de loi "pour un nouveau pacte ferroviaire" passera entre les mains des sénateurs à partir du 23 mai en commission et à partir du 29 mai en séance. Le gouvernement espère un vote définitif sur la réforme "au plus tard début juillet", précise-t-on au ministère des Transports.

Les quatre principaux syndicats du ferroviaire - CGT, Unsa, Sud et CFDT - s'opposent à la suppression programmée du statut, l'une des mesures qui ont déclenché la colère à l'origine de la grève intermittente entamée il y a deux semaines...

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

SNCF : Macron appelle les syndicats à cesser de bloquer le pays !

Partenaires de Boursier.com