SNCF : les contrôleurs maintiennent leur grève pour les vacances de février

SNCF : les contrôleurs maintiennent leur grève pour les vacances de février
  • 10

Entre 70 et 90 % des contrôleurs seront en grève pour le week-end du 16 février, selon SUD-Rail.

SNCF : les contrôleurs maintiennent leur grève pour les vacances de février
Crédit photo © SIPA

(Boursier.com) — La SNCF n'évitera pas la grève des contrôleurs !... Après une réunion décisive qui s'est tenue lundi soir, la CGT et SUD-Rail ont décidé de maintenir leur appel à la grève des contrôleurs du 16 au 18 février, soit pendant la période des vacances scolaires. Les agents réclament notamment des hausses de salaires et une meilleure prise en compte de leur fin de carrière.

"Les dernières négociations qu'il y a eu hier soir n'ont rien donné... Donc hélas, nous sommes partis sur une grève ce week-end", a confirmé ce mardi au micro de 'RTL' Fabien Villedieu, membre du bureau fédéral de SUD-Rail. "Je ne vais pas vous vendre de la flûte en vous disant qu'il y a encore une chance de ne pas aller jusqu'au conflit", a-t-il affirmé.

Lundi soir, la direction de la compagnie ferroviaire a pris l'engagement d'ajouter 100 postes supplémentaires dans les services de sûreté. En outre, une prime de 400 euros a été proposée aux contrôleurs dans le but de désamorcer les tensions de la semaine dernière...

Entre 70 et 90% de contrôleurs grévistes

Mais pour Fabien Villedieu, "les problèmes de pouvoir d'achat ne peuvent pas se résumer à une prime de 400 euros au mois de mars". "Nous ce qu'on veut, ce sont des mesures pérennes", a-t-il souligné, plaidant notamment pour une revalorisation mensuelle de 150 à 200 euros...

A lire aussi...Comptage

"Avec les retours que nous avons, on a à peu près entre 70 et 90% de contrôleurs qui se sont annoncés grévistes, et ils peuvent encore s'annoncer jusqu'à demain [mercredi]", a précisé le délégué du syndicat SUD-Rail, également interrogé sur 'RMC'.

"Pas de contrôleurs, pas de trains"

Cette situation risque de perturber significativement l'offre ferroviaire ce week-end. En effet, pour qu'un train puisse circuler, la présence de trois agents est indispensable : un contrôleur, un conducteur et un aiguilleur. En l'absence de l'un de ces trois acteurs, aucun départ n'est envisageable. "Pas de contrôleurs, pas de trains", a averti Fabien Villedieu.

Sur 'RTL', le PDG de la SNCF, Jean-Pierre Farandou, a estimé qu'il était "compliqué de dire oui à tout". "Ce n'est pas parce qu'on a la capacité de gêner les Français qu'on devrait obtenir plus, ce n'est pas logique", a-t-il dénoncé, affirmant que le salaire des contrôleurs et des chefs de bord a augmenté "en moyenne de 500 euros" par mois au cours des deux dernières années...

©2024

Plus d'actualités Economie

Chargement en cours...

Toute l'actualité