»
»
»
Consultation

SNCF : La CGT veut continuer seule la grève...

SNCF : La CGT veut continuer seule la grève...

Les syndicats réformistes comme l'Unsa et la CFDT ont décidé de ne pas prolonger la grève après la date fixée initialement au 28 juin. Une décision qui divise un peu plus les opposants au projet de réforme de la SNCF, et qui affaiblit la CGT...

SNCF : La CGT veut continuer seule la grève...
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La CGT est esseulée mais elle va continuer de se battre... C'est ce que souhaite le secrétaire général de la CGT-cheminots, Laurent Brun, après la décision de la CFDT et de l'Unsa de se retirer de la grève de la SNCF.

L'été sera chaud ?

La grève, qui devait durer jusqu'au 28 juin, va finalement continuer, mais certainement être beaucoup moins gênante pour les usagers... Laurent Brun affirme que son souhait est de "poursuivre sur juillet et août, avec un calendrier qui n'aura pas la même forme, qui sera plus allégé que ces trois derniers mois, mais qui permettra de maintenir la mobilisation".

Le syndicat espère ainsi continuer de peser sur les futures décisions prises par le gouvernement... Car si une partie de la réforme est déjà inscrite dans la loi, les ordonnances permettant au gouvernement de réformer directement la SNCF ne sont quant à elles pas toutes rédigées. "Il reste quatre séries d'ordonnances à écrire, y compris sur la concurrence, et neuf décrets doivent être écrits sur cette loi", a souligné le secrétaire général de la CGT-cheminots.

Les syndicats réformistes quittent le navire

Mardi, les syndicats réformistes de la SNCF ont rejeté l'idée de continuer la grève en juillet. "Il n'est pas question pour la CFDT de faire de la surenchère dès aujourd'hui", a déclaré Didier Auber, secrétaire général de le CFDT-cheminots. Selon lui, "il est prématuré de tirer des plans sur la comète sur le mois de juillet".

Philippe Martinez, à la tête de la CGT, estime quant à lui que la décision de continuer la mobilisation est la bonne : "J'ai eu l'occasion d'assister à des assemblées générales de cheminots la semaine dernière, ils sont très remontés, outre le fait que la loi ne passe toujours pas". Moins nombreux, les manifestants et opposants au projet de réforme de la SNCF auront certainement encore plus de mal à se faire entendre auprès d'un gouvernement qui avance rapidement...

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com