Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

SNCF : 65% des Français veulent voir disparaître le statut de cheminot !

SNCF : 65% des Français veulent voir disparaître le statut de cheminot !

Une majorité de Français pense que la grève annoncée par les syndicats de la SNCF, qui débutera le 5 décembre, n'est pas justifiée...

SNCF : 65% des Français veulent voir disparaître le statut de cheminot !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le statut de cheminot, un "privilège" ? Les Français ont tranché !... Selon un récent sondage Odoxa avec pour 'Le Figaro' et 'franceinfo', 65% des personnes interrogées jugent qu'il faudrait faire disparaître ce statut "qui n'a plus lieu d'être", soit une baisse de quatre points par rapport à février 2018.

"Seule une minorité de 34% de Français partage à l'inverse les arguments des syndicats jugeant 'qu'il faut maintenir ce statut qui est la contrepartie d'un travail souvent pénible'", a précisé l'étude...

Dans le détail, 91% des sympathisants LREM jugent le statut obsolète, tout comme 85% des sympathisants LR. Son maintien est défendu à 54% pour les Insoumis et 51% pour les proches du PS.

Six Français sur dix s'opposent à la grève du 5 décembre

Ainsi, les cheminots n'obtiendront pas non plus le soutien des Français concernant la grève contre la réforme des retraites qui se tiendra le 5 décembre prochain. Selon l'enquête, 57% des personnes sondées estiment qu'elle est "injustifiée".

Une désolidarisation qui s'explique surtout par le fait que cette grève pourrait aller au-delà du 5 décembre. "Près de 4 Français sur 10 (37%) pensent ainsi qu'ils seront eux-même pénalisés par ce mouvement de grève... Les jeunes, les cadres et les Franciliens sont une majorité à l'anticiper", indique l'étude.

La mobilisation devrait être très suivie, la CGT RATP ayant décidé de se joindre au mouvement contre la réforme des retraites.

Le droit de retrait justifié pour les Français

En revanche, les Français donnent raison aux syndicats sur un point : le droit de retrait que les agents de la SNCF avaient exercé suite à l'accident de TER du 16 octobre dernier. Malgré les gênes occasionnées, 58% des sondés ont estimé que la démarche était "justifiée".

Les catégories populaires (70%) et les sympathisants de gauche (79% des Insoumis et 69% des socialistes) ont été convaincus de la légitimité de l'action des cheminots...

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com