»
»
»
Consultation

Sécurité sociale 2013 : le projet de financement cible un effort de 5,5 MdsE

Sécurité sociale 2013 : le projet de financement cible un effort de 5,5 MdsE

Il prévoit 3,4 milliards d'euros de nouvelles recettes et 2,4 milliards d'euros d'économies afin de ramener le déficit de la Sécu de 17,4 milliards d'euros à 17,4 milliards cette année

Sécurité sociale 2013 : le projet de financement cible un effort de 5,5 MdsE
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Pour ramener le déficit de la Sécu à 13,9 milliards d'euros en 2013, contre 17,4 milliards cette année, le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour l'année prochaine, présenté ce lundi, prévoit un effort de 5,5 milliards d'euros, dont 3,4 milliards d'euros en recettes et 2,1 milliards d'euros en dépenses. Pour le régime général seul, le déficit prévu pour cette année a été revu en baisse à 13,3 MdsE et devrait s'élever à 11,4 MdsE en 2013.

"Pas d'économies sur les assurés sociaux"
Pour réaliser les économies prévues, le gouvernement prévoit de limiter la progression de l'objectif national des dépenses d'assurance maladie (Ondam) à +2,7% l'an prochain, contre une évolution tendancielle de 4,1%. L'équipe du Premier ministre, Jean-Marc Ayrault assure que les économies seront centrées sur "l'efficience de l'offre de soins" et que contrairement aux années précédentes, "aucune mesure d'économie ne sera prise à l'encontre des assurés sociaux". "La maîtrise sur longue durée des dépenses de santé ne doit pas se faire au détriment de la prise en charge des Français mais par une utilisation plus efficiente des ressources du système de santé", peut-on lire dans le PLFSS. Les économies porteront donc sur la maîtrise des prescriptions, mais aussi sur une baisse du prix des médicaments, notamment sur les génériques.

Hausses généralisées d'impôts
Le PLFSS vise aussi de nouvelles recettes, qui devraient s'élever à 3,4 milliards d'euros. "Le gouvernement a fait le choix de ne pas recourir à des hausses généralisées d'impôts, mais de faire reposer le redressement des comptes sociaux sur une équité accrue des prélèvements sociaux", souligne le projet. Parmi les principales mesures, figure une hausse de la taxation sur le tabac et la bière qui rapportera en tout 730 millions d'euros en année pleine. Une réforme des prélèvements sociaux des travailleurs indépendants va également être engagée pour un rendement net de 1,1 milliard d'euros, dont 575 millions d'euros proviendront "de l'abattement pour frais professionnels". On notera enfin la lutte contre la fraude, qui sera de nouveau renforcée...

©2012-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com