»
»
»
Consultation

Sécheresse : la guerre de l'eau est-elle déclarée ?

Sécheresse : la guerre de l'eau est-elle déclarée ?

Alors que 79 départements font l'objet d'arrêtés et sont pour la plupart soumis à des restriction d'utilisation de l'eau...

Sécheresse : la guerre de l'eau est-elle déclarée ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Il fait chaud en France depuis le début de l'été et, fait exceptionnel, l'Hexagone a même connu deux périodes caniculaires en l'espace d'un mois, fin juin et fin juillet. Une situation qui aggrave une importante sécheresse dans de nombreux départements qui se retrouvent en situation de restriction d'eau...

Prioriser certaines utilisations

Préserver l'eau pour les professions qui en ont besoin devient une urgence : les professions de santé et d'hygiène, les pompiers, sont concernés en priorité, mais pas seulement puisque les agriculteurs sont aux-aussi confrontés de plein fouet au problème...

C'est pourquoi Marillys Macé, directrice générale du Centre d'information sur l'eau, milite pour faire en sorte que l'eau usée soit réutilisée...

"Il faut développer les eaux usées. C'est une mine d'or... Traiter ces eaux qu'on a déjà utilisées une fois et pouvoir s'en servir pour divers usages : ça va être une économie", décrit-elle dans une interview pour la radio franceinfo.

Le gouvernement ambitionne de son côté de tripler d'ici à 2025 les volumes d'eau dite "non conventionnelle" - eaux usées traitées ou eaux de pluie - utilisée pour les usages ne nécessitant pas d'eau potable, comme l'arrosage des espaces verts. Une pratique courante dans certains pays d'Europe mais encore rare en France...

Déjà des mesures restrictives

Alors que 79 départements font l'objet d'arrêtés et sont pour la plupart soumis à des restriction d'utilisation de l'eau, le gouvernement avait dévoilé dès le début du mois de juillet une série de mesures censées permettre de mieux gérer les ressources du pays, appelées à se raréfier dans les décennies à venir, en évitant notamment les gaspillages. Le ministère de la Transition écologique souhaite ainsi réduire la consommation d'eau de 10% d'ici à 2025 et de 25% en 15 ans...

Le but est de préparer la France à un avenir dans lequel l'eau sera moins abondante : selon une étude gouvernementale parue en 2013, le débit moyen des cours d'eau devrait baisser de 10% à 40% au cours du prochain demi-siècle.

Question de prix

Pour faire baisser la consommation, le gouvernement souhaite moduler la tarification de l'eau en faisant davantage payer les gros consommateurs - les propriétaires de maison avec piscine, par exemple - dont les besoins excèdent l'usage normal...

Il revient aux collectivités locales, seule habilitées à fixer les prix, d'appliquer ou non ce principe. "On mettra en place le cadre et les incitations pour les collectivités pour le faire", a commenté la secrétaire d'Etat Emmanuelle Wargon.

Les mesures concernent également certains secteurs économiques, notamment celui de la construction, qui verra ses normes environnementales évoluer à partir de 2022...

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com