Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Saudi Aramco en Bourse, c'est parti !

Saudi Aramco en Bourse, c'est parti !

Aramco prévoit de publier le prospectus de sa cotation le 9 novembre prochain...

Saudi Aramco en Bourse, c'est parti !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Saudi Aramco a donné dimanche le coup d'envoi de son introduction en bourse, sans pour le moment révéler le calendrier détaillé de l'opération, ni la part du capital destinée à être mise sur le marché. Aramco prévoit de publier le prospectus de sa cotation le 9 novembre, a précisé le directeur général, Amin Nasser, lors d'une conférence de presse. Selon le nouveau président du groupe pétrolier, Yasir al-Rumayyan, il est encore trop tôt pour se faire une idée précise de la valorisation de l'entreprise.

L'Arabie saoudite espère lever de 20 à 40 milliards de dollars en plaçant en bourse de Ryad 1% à 2% du capital de la compagnie pétrolière. Si ces chiffres se confirment, il s'agit de la plus importante IPO jamais réalisée dans le monde. L'entreprise a précisé dans un communiqué que l'introduction se ferait en deux tranches, l'une réservée aux investisseurs institutionnels, l'autre aux particuliers...

Réformes de fond

L'opération s'inscrit dans un ensemble plus vaste de réformes voulues par le prince héritier Mohamed ben Salman et destinées à réduire la dépendance de l'Arabie saoudite aux ressources pétrolières...

Sur la base d'une valorisation de 1.500 milliard de dollars, Aramco pèserait au moins 50% de plus que les deux groupes les mieux cotées aujourd'hui, à savoir Microsoft et Apple, qui se situent tous les deux aux alentours d'un milliard de dollars.

Rappelons que le royaume a nommé le mois dernier l'ancien patron de son fonds souverain, Yassir al Roumayyan, au poste de président d'Aramco afin de piloter l'opération.

Ryad comptait initialement introduire le groupe en Bourse via une cotation en Arabie et une autre à l'étranger... Le conseil d'administration de Saudi Aramco a jugé cependant une cotation à la Bourse de New York "trop risquée" sur le plan juridique, bien qu'elle ait été longtemps la piste privilégiée par le prince héritier Mohamed ben Salman.

En raison des liens historiques entre l'Arabie et les Etats-Unis, Mohamed ben Salman penchait initialement pour la place New Yorkaise avant que le projet d'introduction en Bourse (IPO) d'Aramco ne soit gelé l'an dernier...

Donald Trump monte au créneau

New York permet d'avoir accès à la plus importante communauté d'investisseurs au monde, un élément essentiel pour une entreprise qui espère lever jusqu'à 100 milliards de dollars (90 milliards d'euros) via cette opération, un montant qui pourrait s'avérer difficile à atteindre sur d'autres places financières...

Le président américain Donald Trump avait lui-même exhorté l'Arabie à choisir Wall Street. Mais, d'après les informations récente du 'Wall Street Journal', c'est finalement la bourse de Tokyo qui aurait été choisie pour cette cotation secondaire... l'information n'ayant toujours pas été confirmée.

Cette mise sur le marché est donc la pièce maîtresse du plan de transformation de l'Arabie saoudite, qui vise à attirer davantage d'investissements étrangers et à réduire sa dépendance au pétrole dans le cadre de sa stratégie d'investissement de long terme qui doit permettre au pays de sécuriser son avenir financier...

Après l'attaque...

Le géant pétrolier saoudien souhaite rassurer les investisseurs en leur présentant des résultats recouvrant la période durant laquelle deux de ses principales installations ont été bombardées au mois de septembre dernier... Une attaque terroriste qui avait fait flamber les cours du brut pendant quelques heures, avant que les nouvelles rassurantes d'une remise en service rapide des installations ne viennent calmer la spéculation.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com