Retraites : Les syndicats veulent maintenir la pression, nouvel appel à la grève le 31 janvier

Retraites : Les syndicats veulent maintenir la pression, nouvel appel à la grève le 31 janvier

Les cheminots préviennent qu'ils se mobiliseront probablement au-delà de la seule date du 31 janvier...

Retraites : Les syndicats veulent maintenir la pression, nouvel appel à la grève le 31 janvier
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Plus d'un million de personnes dans la rue pour protester contre la réforme des retraites... Après un premier rendez-vous réussi contre le texte du gouvernement (la CGT a parlé d'une "mobilisation historique"), la suite du mouvement est au coeur des discussions des syndicats...

A l'issue d'une réunion organisée jeudi en fin de journée, les principaux leaders des centrales syndicales ont appelé à une nouvelle journée de grève nationale et de manifestations mardi 31 janvier, pour "inscrire dans la durée" la contestation. Mais les actions pourraient bien ne pas s'arrêter et là, et du côté de la SNCF par exemple, les syndicats menacent déjà d'organiser d'autres grèves.

Pas seulement le 31 janvier chez les cheminots

"Il est très probable qu'on fera plus que le 31... Après, est-ce que ce sera avant ou après, ça, c'est ce dont on va discuter cet après-midi", a déclaré Laurent Brun, le patron de la CGT Cheminots sur RMC vendredi matin. "Le dates qui sont déterminées par l'intersyndicale ne sont que des temps forts, des temps de rassemblement. En dehors de ces temps-là, nous appelons les salariés à multiplier les actions dans leurs entreprises", a-t-il poursuivi...

Pour la journée de jeudi, Laurent Brun a évoqué un taux de grévistes à près de 60% - contre 46,3% selon la SNCF... "Nous ne sommes qu'au début du processus et le gouvernement a l'air de considérer qu'il y a eu une manifestation, que c'est juste un témoignage", a réagi Laurent Brun.

La CGT Energies garde le cap

Du côté de la CGT Energies, les agents ne comptent pas non plus en rester là. Le syndicat a coupé le courant dans une zone industrielle de Massy (Essonne) jeudi entre 6 heures et 7h45 pour protester contre la réforme des retraites. "On va recommencer au vu des propos du président (...) Les 2 millions de personnes dans la rue, ça ne lui suffit pas", a réagi Frédéric Probel, secrétaire général CGT Energie Bagneux au micro de France Bleu Paris vendredi. Selon lui, de nouvelles actions ciblées de coupures d'électricité sont en préparation.

Le gouvernement prévoit de présenter sa réforme des retraites en conseil des ministres le 23 janvier, avant un examen prévu début février à l'Assemblée nationale où Emmanuel Macron ne dispose plus de la majorité absolue mais compte sur le soutien de la droite pour faire adopter le texte...

©2023

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !