»
»
»
Consultation

Retraites : les Français sont-ils schizophrènes ?

Manquer d'argent pour la retraite est désormais le troisième risque identifié par les Français pour leur retraite derrière le coût élevé de la vie et la fiscalité...

Retraites : les Français sont-ils schizophrènes ?

(Boursier.com) — Selon la dernière édition de l'enquête annuelle de BlackRock sur les comportements d'épargne et d'investissement, le Global Investor Pulse, les investisseurs Français craignent de manquer de ressources financières pour leur retraite...

En dépit de ces inquiétudes, le nombre de Français qui consacrent une part de leurs ressources financières disponibles pour leur retraite a chuté de 7% pour s'établir à 45% de la population, ce qui constitue le plus faible niveau en Europe...

Une faible part des revenus consacrée à l'épargne retraite Menée auprès d'un échantillon de 28.000 personnes de 18 pays différents, dont 1.000 Français, l'enquête Global Investor Pulse de BlackRock, l'une des plus importantes de ce type au monde, a révélé que les Français estiment être sous une pression financière plus forte, qui les obligent à travailler plus longtemps que leurs parents l'ont fait (32%).

Second et troisième sentiments : le niveau des prestations de retraite fournies par l'Etat définira l'âge de départ à la retraite (28%) et l'allongement de la durée de vie contraint les Français à financer eux-mêmes leur retraite (pour 21% d'entre eux).

L'Etat en cause

Enfin, 50% des Français considèrent que l'Etat est responsable du revenu qu'ils toucheront à la retraite. C'est la plus forte proportion enregistrée en Europe. Les Français consacrent ainsi 7% de leurs revenus mensuels à leur future retraite. Si ce niveau est similaire à ceux enregistrés en Espagne et en Suède, il est moins élevé que dans les autres pays (jusqu'à 15% enregistrés à Singapour).

Des barrières pour préparer sa retraite et une méconnaissance des futurs revenus L'édition 2017 du Global Investor Pulse réalisé par BlackRock fait apparaître que 55% des Français n'épargnent pas pour leur retraite... Principales barrières : ils estiment ne pas avoir suffisamment de ressources financières disponibles pour épargner (48%), ont d'autres priorités financières immédiates (24%) ou vivent "au jour le jour" (21%).

Les Français se disent favorables à épargner pour leur retraite s'ils bénéficient d'une augmentation de salaire (42%), d'incitations fiscales (27%) ou s'ils voient leurs dépenses baisser (25%). Seuls 12% des Français affirment être sur la bonne voie pour obtenir les revenus qu'ils souhaitent lors de leur départ à la retraite, mais près de 60% d'entre eux ne savent pas ou n'ont aucune idée du chemin qu'il leur reste à parcourir pour obtenir le niveau de revenus souhaité à la retraite.

Des placements peu diversifiés

Les Français qui commencent à épargner pour leur retraite utilisent des placements très peu diversifiés... En effet, une majorité d'entre eux se tournent vers des comptes épargne (26%), des produits d'assurance (20%) ou tout simplement leurs économies (19%) pour les placements dédiés à la retraite.

Un tiers des Français affirment que le meilleur moyen de générer des revenus pour la retraite est de conserver des liquidités à la banque en touchant des intérêts. 23% estiment qu'ils conserveront puis puiseront dans leur fond de retraite actuel. Ils ne sont que 23% à déclarer vouloir investir leur argent dans d'autres produits d'épargne et d'investissements...

Selon Ivana Davau, responsable de la distribution en France de BlackRock, "les Français n'ont pas conscience de la diversité des placements et des investissements qui s'offrent à eux. C'est pourquoi ils ont tendance à privilégier les liquidités, au risque de ne pas atteindre leur besoins de financement pour la retraite."

Jean François Cirelli, Président de BlackRock en France a déclaré : "Les Français sont parmi les plus conservateurs en termes de placements en Europe. Ils ne savent généralement ni s'ils vont investir ni quel type d'actifs choisir. Cette frilosité et cette aversion au risque s'observent également dans leurs choix financiers pour préparer la retraite : bien que les Français craignent de manquer de ressources pour leurs vieux jours, la part de l'épargne qui y est consacrée demeure paradoxalement très faible. Une incitation fiscale forte, un retour sur investissement garanti et des risques maîtrisés sont les déterminants qui permettraient de dynamiser l'épargne et l'investissement des Français."

©2017,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Retraites : les Français sont-ils schizophrènes ?

Partenaires de Boursier.com