»
»
»
Consultation

Retraites : ce que vous allez vraiment perdre avec la réforme

Retraites : ce que vous allez vraiment perdre avec la réforme

La nouvelle contribution et l'accord Agirc-Arrco vont freiner les revalorisations

Retraites : ce que vous allez vraiment perdre avec la réforme
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — On y voit désormais un peu plus clair sur l'évolution des retraites pour 2013. Certes, la revalorisation des pensions de base début avril est encore inconnue, mais on peut supposer qu'elle sera alignée sur l'inflation (1,75% hors tabac et 1,85% avec rattrapage). En revanche, l'évolution des parts complémentaires est connue depuis l'accord obtenu sur les régimes Agirc (cadres) et Arrco (ensemble des salariés). Pour l'Agirc, la revalorisation sera de 0,5%, tandis qu'elle s'élèvera à 0,8% pour l'Arrco.

A cela devra être ajoutée la nouvelle contribution de solidarité de 0,3% applicable aux retraités dont l'impôt est mis en recouvrement (impôt supérieur à 61 euros).

Des situations très variées

Quel sera l'impact concret de toutes ces mesures ? Difficile de donner des lignes générales tant la composition des retraites peut varier selon le statut, les revenus d'activité, la durée de cotisation ou la situation personnelle (majoration).

Il est en revanche possible de se pencher sur un cas type, par exemple celui d'un ancien cadre ayant eu une carrière complète et des revenus d'environ 65.000 euros en fin de carrière. D'après le conseil en stratégie de retraite Novelvy, la retraite actuelle de ce cadre est constituée à 55% par les régimes complémentaires.

0,9% de pouvoir d'achat en moins pour un "ex-cadre"

Dans le détail, sa prestation comporte environ 16.300 euros pour le régime de base, 6.000 points Arrco (à 1,2414 euro actuellement) et 25.000 points Agirc (à 0,4330 euro). Soit un total annuel de 34.573 euros (2.881 euros par mois).

Au 1er avril, le point Arrco passera à 1,2513 euro et le point Agirc à 0,4352 euro. Si l'on suppose une revalorisation du régime de base à l'inflation (1,75%), ce retraité verra ses revenus passer à 34.972 euros à partir d'avril, selon nos calculs. La nouvelle contribution devant lui ôter 105 euros (0,3%), il conservera 34.867 euros de revenus.

En d'autres termes, ses prestations vont augmenter de 0,85%, traduisant une perte de pouvoir d'achat de 0,9% par rapport à une inflation de 1,75%. En valeur, on peut estimer que ces mesures vont amputer ses revenus de 311 euros par an, soit 26 euros par mois...

Un risque de désindexation des régimes de base

Pour 2014 et 2015, les régimes Agirc et Arrco évolueront à inflation moins 1 point. Et la réforme à venir des régimes de base risque bien aussi de retenir le principe de la désindexation. En imaginant par exemple une revalorisation à inflation moins 0,5% pour les pensions de base, la perte de pouvoir d'achat des retraités essentiellement servis par le régime de base serait proche de 0,5%. Pour le cadre cité dans l'exemple précédent, la perte de pouvoir d'achat serait plutôt de 0,75%.

©2013-2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com