»
»
»
Consultation

Rénovation de la Gare du Nord : pourquoi Paris retire son soutien à la SNCF

Rénovation de la Gare du Nord : pourquoi Paris retire son soutien à la SNCF

Cet abandon annoncé par deux élus dans une tribune pourrait entraîner plusieurs années de report...

Rénovation de la Gare du Nord : pourquoi Paris retire son soutien à la SNCF
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Coup dur pour le gigantesque projet de réaménagement de la Gare du Nord à Paris !... Après lui avoir donné un avis favorable en juillet dernier, la mairie de Paris a changé d'avis. Dans une tribune au 'Monde', la Ville a en effet indiqué mardi qu'elle ne serait "pas aux côtés de la SNCF pour défendre le projet commercial".

Jean-Louis Missika, adjoint en charge de l'urbanisme, et Alexandra Cordebard adjointe en charge des affaires scolaires et maire du 10e arrondissement, ont appelé à "revoir le projet" de fond en comble, remettant en cause son programme mais aussi son montage financier.

Les élus disent rejoindre "les questions soulevées par un collectif d'architectes, d'urbanistes et d'historiens de l'art", qui avaient jugé le mois dernier le projet "inacceptable", "indécent" et ''absurde"...

Menée par une coentreprise entre Auchan, via sa foncière Ceetrus (66%), et SNCF Gares & Connexions (34%), le plan de restructuration de la gare du Nord, qui s'élève à 600 millions d'euros, a pour objectif de tripler la surface de la première gare d'Europe pour s'adapter à un trafic en hausse...

Plusieurs années de report

Dans sa mouture actuelle, le projet prévoit également de construire une zone commerciale dont la surface va plus que quadrupler (45.000 mètres carrés contre 10.000 mètres carrés) par rapport à la précédente.

A la place, les deux élus proposent un "projet moins moins dense, respectueux du patrimoine ancien et moderne, entièrement consacré au confort des voyageurs" et porté par un financement public.

Revirement ?

Dans un entretien accordé à l'AFP, Guillaume Pepy a regretté ce volte-face : "J'ai l'impression que cela sonne comme un revirement. Personne ne le comprend très bien", a déploré le patron de la SNCF, qui rappelle que la fin du chantier était prévue pour 2023.

"Repartir à zéro, c'est trois à cinq ans pour construire le projet, faire les concertations, trouver le financement, puis deux à trois ans de travaux. On se retrouve en 2027, 2028... Ce n'est pas raisonnable pour la première gare d'Europe", a-t-il affirmé.

Pas prêt pour les Jeux olympiques 2024

Ce réaménagement doit donner à la Gare du Nord un tout nouveau visage en vue des prochains Jeux olympiques.

Mais selon Jean-Louis Missika et Alexandra Cordebard, face à l'ampleur des travaux et "les risques de contentieux", l'achèvement du chantier d'ici 2024 risque d'être "difficile, voire impossible". Un projet "moins complexe" aura "plus de chances de respecter l'échéance"...

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com