Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Renault : pourquoi le départ de Carlos Tavares chez PSA inquiète les syndicats...

Renault : pourquoi le départ de Carlos Tavares chez PSA inquiète les syndicats...

Dans la ligne de mire de la CFE-CGC, qui est le premier syndicat de Renault : les risques économiques et stratégiques que cette situation pouvait faire courir à l'entreprise...

Renault : pourquoi le départ de Carlos Tavares chez PSA inquiète les syndicats...
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les futures fonctions de Carlos Tavares, ex-numéro deux de Renault, inquiètent les syndicats de son ancienne entreprise... Ils ont interpellé mardi matin la direction sur les conditions de son départ chez le concurrent PSA Peugeot Citroën. Dans la ligne de mire de la CFE-CGC, qui est le premier syndicat de Renault, figurent les risques économiques et stratégiques que cette situation pouvait faire courir à l'entreprise, alors que Carlos Tavares doit être nommé courant 2014 président du directoire, à la place de Philippe Varin.

Départ brutal

"Cette nomination est jugée très choquante chez les salariés de Renault. Ce qui gêne beaucoup les gens, c'est que quelqu'un qui a occupé d'aussi hautes fonctions chez Renault, Nissan et dans l'alliance s'en aille si vite avec toute la connaissance qu'il a de notre organisation, de nos 'process' et de notre stratégie", a déclaré à Reuters Bruno Mathiez, représentant CFE-CGC, interrogé par Reuters.

D'après l'agence de presse, les syndicats ont demandé à la direction pourquoi la clause de non-concurrence n'avait apparemment pas été activée pour Carlos Tavares, qui était directeur général délégué de Renault il y a encore trois mois. Ce dernier avait brutalement quitté le groupe Renault en août dernier après avoir annoncé publiquement son ambition de diriger un groupe automobile...

©2013-2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !