Réforme des retraites : les conditions "toujours pas réunies", selon Castex

Réforme des retraites : les conditions "toujours pas réunies", selon Castex

Alors que le débat sur la réforme des retraites est revenu dans les discussions politiques ce derniers jours, le Premier ministre Jean Castex l'a clairement écarté mercredi, estimant que les conditions "ne sont toujours pas réunies".

Réforme des retraites : les conditions 'toujours pas réunies', selon Castex
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les conditions "ne sont toujours pas réunies" pour engager une réforme des retraites, a déclaré mercredi le Premier ministre, Jean Castex, invoquant notamment "l'unité du pays" sur ce sujet sensible, à sept mois de l'élection présidentielle.

Dans son souci de réformer le pays "jusqu'au dernier quart d'heure", Emmanuel Macron avait remis prudemment sur le métier en juillet cette réforme clivante, qui avait été stoppée par l'épidémie de COVID-19 début 2020.

"Impérieux devoir de favoriser au maximum l'unité du pays"

"La crise sanitaire a interrompu le processus de réforme et comme je l'ai redit aux partenaires sociaux, ce processus, du reste modifié compte tenu des conditions nouvelles, ne pourra reprendre que lorsque la pandémie sera sous contrôle et lorsque la reprise économique sera suffisamment solide", a déclaré le chef du gouvernement à l'issue du Conseil des ministres, suivi d'un séminaire de travail.

"C'est un préalable à la réussite de cette réforme très importante... A ce jour, ces conditions ne sont toujours pas réunies", a-t-il poursuivi. "Nous avons plus que jamais l'impérieux devoir de favoriser au maximum l'unité du pays."

1.000 euros minimum pour les carrières complètes ?

Le quotidien Les Echos a rapporté que le président Emmanuel Macron souhaitait avancer son projet de réforme des retraites avant la fin de son quinquennat, en mettant notamment en oeuvre la suppression des régimes spéciaux et le minimum de pension à 1.000 euros pour toute carrière complète au smic.

Le recul de l'âge de départ à la retraite et le passage à un système à points seraient laissé de côté dans un premier temps.

Pour être appliqué dès 2022, le relèvement de la pension minimum à 1.000 euros pour les nouveaux retraités à carrière complète devrait figurer dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) qui doit être discuté au Parlement à partir d'octobre...

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !