Réchauffement climatique : une note d'espoir ?

Réchauffement climatique : une note d'espoir ?

D'après les dernières estimations du Tableau de bord du changement climatique de Schroders, les températures devraient augmenter de 3,4 oC au-dessus des niveaux préindustriels à long terme.

Réchauffement climatique : une note d'espoir ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Récemment , le groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat a publié un rapport scientifique historique qui constitue un "code rouge pour l'humanité", selon Antonio Guterres, Secrétaire général des Nations Unies.

Publié trois mois avant la 26e Conférence des Parties (COP26), le rapport du GIEC met en garde contre la catastrophe climatique et démontre sans équivoque que l'activité humaine est responsable. Il prévoit que, même dans le meilleur des cas, les températures augmenteront de plus de 1,5 degré au cours des 20 prochaines années, entraînant davantage d'événements climatiques extrêmes comme ceux observés récemment. Réduire massivement et rapidement les émissions de carbone est la seule issue possible...

Que suggère l'indice de suivi des progrès climatiques ?

D'après les dernières estimations du Tableau de bord du changement climatique de Schroders, les températures devraient augmenter de 3,4 oC au-dessus des niveaux préindustriels à long terme.

Ce chiffre dépasse nettement l'objectif convenu par les leaders mondiaux en 2015 de limiter la hausse des températures "à moins de 2 degrés", et "idéalement" à 1,5 degré.

Mais cette estimation est également bien meilleure que la hausse de 4,2 degrés suggérée par le baromètre climatique de Schroders au T1 2017; elle s'avère également inférieure à la hausse de 3,9 degrés envisagée au T2 2020, il y a un an...

Qu'est-ce que le Tableau de bord du changement climatique de Schroders ?

"Nous avons conçu le Tableau de bord du changement climatique afin de fournir une mesure objective des hausses de température à long terme induites par de multiples facteurs. Ces facteurs représentent autant de leviers que les responsables politiques, les sociétés et les entreprises du monde entier doivent actionner pour lutter contre le changement climatique" expliquent les spécialistes.

Le Tableau de bord du changement climatique examine les progrès réalisés dans un large éventail de domaines afin de suivre le rythme de réalisation des engagements pris par les leaders mondiaux à Paris en 2015.

Le réchauffement à long terme estimé par les indicateurs est orienté à la baisse depuis que Schroders a commencé son suivi en 2017. Cette diminution s'est accélérée l'année dernière...

La hausse des prix du carbone et la vigueur des ventes de véhicules électriques sont à l'origine de l'amélioration récente

La hausse continue des prix du carbone a été le principal moteur de changement au cours du dernier trimestre : les prix du carbone dans le cadre du système d'échange de quotas d'émission de l'UE (SEQE-UE) — le plus grand marché au monde — ont atteint de nouveaux sommets en juillet, autour de 60 euros/t.

Alors que la production industrielle devrait se renforcer à mesure que les restrictions sanitaires s'atténuent, entraînant une demande accrue de crédits nécessaires pour tenir la cadence, les perspectives de ce marché semblent solides.

Le doublement des prix du carbone en Europe l'an dernier a modifié l'équation économique en faveur des investissements propres sur de nombreux marchés.

L'autre changement qui ressort est la vigueur remarquable des ventes de véhicules électriques ces derniers mois.

La demande est restée soutenue malgré les confinements, même si l'industrie automobile dans son ensemble a souffert...

L'électrique accélère

"Notre analyse indique que les ventes depuis le début de l'année sont en hausse de 150% par rapport à la même période l'an dernier. En début d'année, les ventes de véhicules électriques ont atteint 11% du total des ventes de voitures neuves en Chine, premier marché mondial" soulignent les analystes.

Les véhicules de tourisme représentent la moitié des émissions dues au transport et environ 11% des émissions mondiales de carbone. Décarboner ce marché est essentiel pour mener à bien la transition vers un avenir faible en carbone...

"Le rapport du GIEC rappelle vivement que nous sommes confrontés à une menace existentielle qui exige que les engagements nationaux et les actions passent à la vitesse supérieure. Nous nous attendons à un renforcement de la dynamique sociale, politique et des entreprises lors de la COP26 plus tard cette année" concluent les analystes de Schroders...

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !