Quel serait le coût d'une grève en plein été pour Air France-KLM ?

Quel serait le coût d'une grève en plein été pour Air France-KLM ?

Le Crédit Suisse refait ses comptes

Quel serait le coût d'une grève en plein été pour Air France-KLM ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le Crédit Suisse revient sur le dossier Air France KLM après que l'intersyndicale CGT-CFDT-CFTC-Unac-SNPNC-Sud-Unsa des stewards et hôtesses d'Air France a lancé un préavis de grève du 29 juillet au 1er août pour réclamer de nouvelles conditions d'organisation du travail. Avec des coûts du travail représentant 30% des revenus totaux estimés pour 2011, contre 23% pour IAG et 24% chez Lufthansa, la compagnie franco-hollandaise a clairement besoin de contrer cette situation... Une grève pourrait coûter près de 40 ME par jour au groupe selon les analystes de la banque helvète, avant l'impact potentiel de plans d'urgence, tout en créant une plus grande incertitude quant au succès du plan restructuration du court-courrier.

Parallèlement au mouvement du personnel de bord, Spaf et Alter, deux syndicats minoritaires de pilotes appellent également à la grève du 29 juillet au 1er août pour exprimer leur désaccord avec le projet "bases province" d'Air France, destiné à contrer les compagnies à bas coûts.

Crédit Suisse reste sceptique sur les perspectives de succès du projet "bases province". Il semble largement accepté par le marché que le mouvement provient des difficultés à réduire les coûts absolus, avec l'objectif de croissance sur le court-courrier visant à produire des économies de coûts unitaires. Le processus a été annoncé lors de la journée investisseurs en novembre 2010, mais il faudra peut- être attendre l'été 2012 avant de commencer à voir son impact, selon la banque.

Le courtier reste ainsi à "sous-performance" sur le dossier avec un cours cible de 9,8 euros.

©2011-2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !