»
»
»
Consultation

Quand Emmanuel Macron compare Cécile Duflot à Woody Allen

Quand Emmanuel Macron compare Cécile Duflot à Woody Allen

2015 doit être "l'année du tournant pour l'économie", estime le ministre de l'Economie.

Quand Emmanuel Macron compare Cécile Duflot à Woody Allen
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les récentes critiques acerbes de Cécile Duflot contre le projet de loi Macron ont du mal à passer auprès du ministre de l'Economie, l'auteur de ce texte qui vise à libérer l'économie française de ses nombreux blocages. Dans un entretien publié ce mercredi par 'Les Echos', M. Macron réplique en comparant l'ancienne ministre (EELV) du logement à ...Woody Allen. "Cécile Duflot me fait penser à Woody Allen : Ma réponse est non... Mais quelle est la question ? En relisant le projet de loi, elle découvrira que ses craintes ne sont pas fondées", lance le ministre de l'Economie...

La loi Macron à l'Assemblée à partir du 26 janvier

Cécile Duflot a qualifié le texte d'Emmanuel Macron de "grand bond en arrière", dans un entretien publié dimanche par le 'JDD'. Elle a appelé à la "mise en échec" de la loi Macron, une acte qui serait, selon elle, "un devoir" pour les parlementaires de gauche... Pour Mme Duflot, ce projet de loi, qui doit être discuté à l'Assemblée nationale à partir du 26 janvier, "marque un net recul écologique du quinquennat" et "vient fragiliser le modèle environnemental français, déjà en retard"...

L'ex-ministre écologiste a notamment estimé qu'"en prônant le transport par car, (la loi) va renforcer le transport routier, premier facteur d'émissions de gaz à effet de serre". M. Macron réplique que "le développement du transport par autocars est plus écologique que la voiture".

"Pas question de marchandage" sur le travail du dimanche

Opposée au travail dominical, Cécile Duflot a pointé "un renoncement social" avec l'extension du travail du dimanche, qu'elle considère comme une "véritable régression et menace pour la cohésion sociale". Sur ce point, le ministre rétorque que la loi rendra obligatoire une garantie légale de compensation salariale dans 600 zones touristiques en France qui n'en bénéficient pas aujourd'hui. En outre, il n'est "pas question de tomber dans un marchandage sur le nombre de dimanches travaillés à autoriser" (12 par an dans le projet, contre 5 actuellement), affirme M. Macron.

Le locataire de Bercy se défend aussi d'avoir allégé le code de l'environnement, en encadrant les délais légaux des grands travaux. "Tous les délais pour les grands projets peuvent être encadrés, sans que la protection de l'environnement soit atteinte. Faire long n'est pas faire mieux !" lance-t-il, en regrettant la complexité actuelle de la réglementation, qui allonge les délais.

Au-delà de la loi Macron, le ministre estime que "2015 doit être l'année de la renaissance européenne et du tournant pour l'économie française". Pour parvenir à redresser l'économie, il cite des facteurs exogènes positifs (baisse de l'euro et des cours du pétrole, faiblesse des taux d'intérêt) et des facteurs endogènes, comme la montée en charge du crédit d'impôt compétitivité emploi, "qui va représenter 17 milliards d'euros en 2015, et l'entrée en vigueur du premier volet des baisses de cotisations du pacte de responsabilité".

©2015-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com