Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Quand EELV salue l'action "coup de poing" des militants de Greenpeace à Fessenheim

Quand EELV salue l'action "coup de poing" des militants de Greenpeace à Fessenheim

Des militants écologistes se sont introduits dans la centrale pour réclamer une véritable transition écologique au niveau européen...

Quand EELV salue l'action 'coup de poing' des militants de Greenpeace à Fessenheim
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Alors que ce mardi matin, plusieurs dizaines de militants écologistes de l'ONG Greenpeace ont investi la centrale de Fessenheim, le groupe Europe Ecologie les Verts a salué "ce coup d'éclat qui met en lumière la fragilité de nos installations nucléaires".

Plus vielle centrale de France

Les réacteurs de la centrale de Fessenheim, la plus vieille de France, ont 37 ans... Elle "est située à proximité des frontières suisse et allemande, dans une zone exposée aux risques sismiques et d'inondation, et connaît de sérieux problème de sûreté. Plus de 7 millions de personnes vivent à moins de 100 km et seraient affectées en cas d'accident majeur", rappelle Greenpeace. François Hollande a promis de fermer la centrale électronucléaire d'ici la fin 2016.

45% d'énergies renouvelables d'ici 2030

A deux jours d'un sommet européen sur l'avenir énergétique du Vieux continent, les militants de l'organisation ont souhaité, par cette action, rappeler la nécessité de la transition énergétique. Ils demandent ainsi que la France et l'Allemagne imposent un objectif contraignant pour les Etats membres de 45% d'énergie renouvelable d'ici à 2030. Rappelons que François Hollande s'est engagé à réduire de 75% à 50% d'ici 2025 la part du nucléaire dans la production d'électricité hexagonale.

Interpellations

Selon EDF qui gère l'installation, "toutes les personnes vues entrant sur site ont été interpellées", a-t-elle indiqué sur son compte Twitter. "Loin de 'dégrader' les installations, les militants pointent les faiblesses et contribuent au nécessaire débat public que les lobbys voudraient escamoter", estime toutefois EELV. D'après EDF et l'Autorité de sûreté nucléaire, "l'événement n'a pas eu d'impact sur la sûreté de l'installation". L'ASN précise que les militants ne sont pas entrés dans les bâtiments.

©2014-2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !