»
»
»
Consultation

Protectionnisme US : le projet de taxe qui inquiète les groupes français

La réforme fiscale américaine prévoit notamment d'imposer une taxe d'importation de 20% aux produits fabriqués à l'étranger... Les entreprises françaises exportatrices s'inquiètent.

Protectionnisme US : le projet de taxe qui inquiète les groupes français
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Il s'agissait d'une des promesses de campagne de Donald Trump destinée à favoriser la création d'emplois aux Etats-Unis. Le Congrès américain a examiné ces derniers jours un projet de surtaxe de 20% sur l'importation de produits fabriqués à l'étranger.

Cette surtaxe est l'une des nombreuses mesures de la vaste réforme fiscale actuellement en débat au Congrès, un an après l'élection de Donald Trump à la Maison Blanche.

Le projet de taxe d'importation a été légèrement atténué par rapport à sa version initiale, une "border taxe" (taxe aux frontières), qui devait frapper au départ toutes les importations. Dans sa version actuelle, la taxe devrait frapper uniquement les grandes entreprises qui sont implantées aux Etats-Unis et qui importent leurs produits depuis des usines à l'étranger.

Vins et spiritueux, mode et pharmacie en première ligne

La mesure affectera les entreprises étrangères, mais aussi américaines, notamment les groupes de prêt-à-porter qui produisent en Asie, et les constructeurs automobiles, qui produisent au Mexique ou au Canada.

Parmi les secteurs français exportateurs les plus visés par cette future taxe figurent les vins et spiritueux, la mode, le luxe, ainsi que la pharmacie. Dans un communiqué publié par 'Les Echos', l'association française des entreprises privées (Afep) a exprimé son inquiétude.

Les entreprises espèrent une mobilisation des pouvoirs publics

"Les États-Unis sont le marché principal pour beaucoup de grands groupes. Aucun ne peut se permettre de supporter une taxe de 20%", a estimé l'Afep, qui espère mobiliser les pouvoirs publics français. "Le risque c'est que certaines activités soient déplacées aux Etats-Unis", pour ne pas avoir à payer cette taxe, a ajouté l'association.

La création d'emplois aux Etats-Unis est justement l'objectif affiché de cette nouvelle taxe protectionniste. La proposition de loi examinée au Congrès explique ainsi que "la loi actuelle encourage et subventionne le déplacement des emplois américains à l'étranger".

©2017,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Protectionnisme US : le projet de taxe qui inquiète les groupes français

Partenaires de Boursier.com