Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Programme économique : Nicolas Sarkozy dévoile ses plans !

Programme économique : Nicolas Sarkozy dévoile ses plans !

Dans un entretien au journal 'Les Echos', l'ancien chef de l'Etat promet d'axer sa politique sur les entreprises, tout en concédant des baisses d'impôts aux ménages.

Programme économique : Nicolas Sarkozy dévoile ses plans !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Depuis l'officialisation de sa candidature à la primaire de droite en vue de l'élection présidentielle de 2017, l'ancien chef de l'Etat, Nicolas Sarkozy, avance petit à petit ses pions... Dans un entretien accordé aux 'Echos' ce jeudi, il dévoile les grandes lignes de son programme économique centré sur les entreprises pour leur permettre d'être "compétitives"...

Baisse de charges, pas de prélèvement à la source

Pour cela, Nicolas Sarkozy promet "une baisse massive des charges sociales qui doit intervenir dès juillet 2017 avec une enveloppe de 34 milliards d'euros". Les 17 milliards d'euros du crédit impôt compétitivité emploi, qu'il qualifie "d'usine à gaz" seraient affectés à une baisse des cotisations patronales, celle sur les bas salaires étant par ailleurs "doublée".

Sans surprise, Nicolas Sarkozy cite également la liberté de sortir des 35 heures, mais aussi la fin du compte pénibilité, contre lequel les entreprises n'ont cessé de manifester leur opposition, le jugeant trop complexe. Pour ne pas alourdir leurs "tâches administratives", l'ancien chef de l'Etat se dit également opposé au prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu, programmée pour le 1er janvier 2018.

Loin de simplifier les démarches, "de très nombreux contribuables devront quand même continuer à faire une déclaration chaque année, ne serait-ce que pour tenir compte des pensions alimentaires ou des crédits et des réductions d'impôts", fait-il valoir. Sur cette réforme, le Medef a fait part à plusieurs reprises de ses réserves.

Baisse d'impôts pour les ménages

Si la priorité du chef de l'Etat sera l'entreprise, il promet aussi de redonner du pouvoir d'achat aux ménages en concédant une baisse de la fiscalité non négligeable, avec "une diminution immédiate de l'impôt sur le revenu de 10%", "la suppression totale des charges sociales sur les emplois familiaux à domicile" ou encore "une exonération totale des droits de succession entre parents et enfants à hauteur de 400.000 euros par enfant".

Suppression de 300.000 emplois publics

Afin de financer ces mesures, Nicolas Sarkozy sabrerait dans la fonction publique, avec la suppression de 300.000 emplois, dont 150.000 dans la fonction publique d'Etat, le passage aux 35 heures pour tous sans augmentation de salaire, ou encore la modification du mode de calcul de la retraite des fonctionnaires, afin qu'il soit calqué sur celui du privé.

Autre source d'économie : la dégressivité des allocations chômage, "de 20% au bout de 12 mois et encore 20% au bout de 18 mois"...

©2016-2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !