Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Prix des assurances : vers une stabilité en 2021 ?

Prix des assurances : vers une stabilité en 2021 ?

Assurland.com mesure mensuellement et avec précision les prix des produits d'assurance sur la base de plus de 6 millions de tarifs d'assurances

Prix des assurances : vers une stabilité en 2021 ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Depuis 10 ans, Assurland.com, leader de la comparaison d'assurances en ligne, mesure mensuellement et avec précision les prix des produits d'assurance sur la base de plus de 6 millions de tarifs d'assurances automobile, habitation et santé et produit l'indice IPAP.
Les prix des assurances automobile, habitation et santé ont connu en 2020 une croissance modeste (+0,4%, +0,9% et +2,7% respectivement selon l'IPAP), en ligne avec les augmentations décidées au 1er janvier. Qu'en est-il pour 2021 ? Dans un contexte de très grande incertitude, Assurland.com prédit une stabilité des prix pour 2021.

Une prédiction conditionnée à la continuation des tendances actuelles pour le reste de l'année. Explications...

Les coûts des sinistres en assurances de particuliers ont baissé en 2020

En assurance habitation, la baisse des cambriolages, dégâts des eaux, incendies... a fait économiser environ 300 millions d'euros aux assureurs pendant le confinement. Le recours au télétravail et le chômage partiel, qui conduisent les assurés à rester plus souvent à domicile, pourraient faire perdurer ce phénomène ;
En assurance auto, le confinement a généré des économies pour le secteur d'environ 2 milliards d'euros. Malgré la fin du confinement, le nombre des accidents semblent demeurer durablement à la baisse au vu du nombre de blessés ou de décès (respectivement de -5,7% et -11,3% en juillet 2020 contre la même période l'an passé) ;

En assurance santé, les économies sont estimées à 2,6 milliards d'euros du fait que certains soins ont été différés et que les dépenses liées au Covid sont prises en charge par la Sécurité Sociale. Mais la fin du confinement semble avoir généré un phénomène de rattrapage, avec des dépenses de santé qui ont augmenté de 6,9 % en juillet 2020 (vs juillet 2019).

Les assureurs ont été touchés par la crise du Covid, mais ces impacts semblent plus conjoncturels que structurels

Les assureurs dans leur ensemble (il y a des cas particuliers) ont vu leur profitabilité baisser ; Cette baisse s'explique notamment par un ensemble de contributions de 3,2 milliards d'euros, auxquels s'ajoute une nouvelle annonce de taxe de 1,5 milliard d'euros pour soutenir les dépenses de la Sécurité Sociale ; Également, certaines lignes de produits comme les assurances des entreprises (à l'inverse des assurances de particuliers), ont vu leurs coûts augmenter de façon importante.

Dans ce contexte, il est peu probable que les assureurs augmentent les prix des assurances de particuliers...

Les coûts en assurances de particuliers semblent être durablement à la baisse pour le moyen terme (l'année ou les deux années à venir) ; Qui plus est, dans un contexte où l'image des assureurs dans l'opinion publique est dégradée de façon importante, il est peu probable que les assureurs souhaitent déclencher une nouvelle polémique sur les prix.

Pour autant, l'année n'est pas finie et de nombreuses incertitudes demeurent, et il n'est donc pas possible de prédire de façon fiable l'évolution à venir : Du fait d'un contexte sans précédent, nul ne sait comment évoluera la sinistralité d'ici la fin de l'année ; D'autre part, de nouveaux coûts non-budgétés liés à des catastrophes naturelles ou à une nouvelle vague de pandémie ne sont pas à exclure ; Enfin, reste l'inconnue de l'évolution du cadre réglementaire futur (obligation d'inclure une couverture pandémie ?) ou fiscal (nouvelles taxes ?) pour les assureurs...

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !