»
»
»
Consultation

Prime exceptionnelle : quelles entreprises vont vraiment la verser ?

Prime exceptionnelle : quelles entreprises vont vraiment la verser ?

La Poste, la SNCF, Total, mais aussi Engie ou LVMH ont annoncé qu'ils allaient accorder un petit coup de pouce, à une partie ou à la totalité de leurs salariés...

Prime exceptionnelle : quelles entreprises vont vraiment la verser ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les annonces de grandes entreprises se sont multipliées depuis que le gouvernement a proposé la défiscalisation des primes de Noël jusqu'à 1.000 euros, dans le cadre de sa politique pour doper le pouvoir d'achat des Français... Tour d'horizon des sociétés qui ont décidé de jouer le jeu !

Transports et mobilité

La SNCF a annoncé accorder ce coup de pouce à hauteur de 400 euros à tous les salariés qui touchent jusqu'à 1,5 fois le Smic et de 200 euros pour ceux payés entre 1,5 et 2 Smic - au total, 100.000 personnes sont concernées. La RATP lui a emboîté le pas, avec des enveloppes similaires, qui concernent plus de 30.500 personnes.

Chez le gestionnaire d'aéroports ADP (Aéroports de Paris), 45% des salariés sont concernés - ceux dont la rémunération globale annuelle brute est inférieure à 50.000 euros. La prime s'élèvera s'échelonnera de 1.000 euros à 250 euros selon le salaire.

Michelin aussi va attribuer une prime exceptionnelle aux salariés qui touchent moins de 34.000 euros bruts annuels - de 250 à 750 euros selon la paie.

Energie

Le groupe Total a annoncé qu'il proposerait une augmentation globale des rémunérations de 3,1% ainsi qu'une prime exceptionnelle de 1.500 euros à l'ensemble du personnel en France.

Toujours dans le secteur de l'énergie, Engie a décidé l'attribution d'une enveloppe d'un montant de 600 euros pour 41.000 de ses salariés en France.

Opérateurs télécoms

Du côté des opérateurs télécoms, Orange a décidé de verser ce cadeau à tous ses salariés en France dont le salaire brut annuel est inférieur à 30.000 euros. Cette prime de solidarité sera d'un montant de 1.000 euros pour les salariés ayant moins de 25.000 euros de salaire annuel brut et de 500 euros pour les salariés touchant entre 25 et 30.000 euros de salaire annuel brut.

Son concurrent Iliad envisage une prime de 1.000 euros à l'attention de ses 6.000 collaborateurs, qui la recevront quand la loi aura été votée. Altice (SFR, BFM, RMC...) attend aussi ce feu vert pour verser 1.000 euros à ses salariés en France.

Luxe

LVMH, Kering et Hermès ont promis la prime à leurs salariés mais sans en dire davantage pour le moment sur les montants et les conditions d'attribution.

Du côté des grands magasins, les Galeries Lafayette proposent 300 euros à leurs collaborateurs dont le salaire de base est inférieur à 1,5 fois le Smic, soit environ 8.000 personnes.

Les autres

Le groupe La Poste va verser une prime exceptionnelle de 200 et 300 euros à 200.000 à ses salariés en fonction de leur niveau de salaire. Les primes plus élevées sont destinées aux postiers bénéficiant d'une rémunération brute annuelle inférieure à 1,5 fois le smic et les moins élevées aux postiers dont la rémunération brute se trouve entre 1,5 fois et 3 fois le smic. Elles seront distribuées au début de l'année 2019.

Veolia offrira ce coup de pouce à ses 10.000 employés qui perçoivent un salaire annuel brut de 25.000 euros ou moins une prime de 500 euros.

Publicis Groupe a décidé l'attribution d'une prime de 1.000 euros à tous les collaborateurs en France dont la rémunération mensuelle est inférieure à 2.500 euros bruts

Essilor a promis une enveloppe de 800 euros aux salariés touchant moins de 2.000 euros de salaire mensuel brut, et de 600 euros pour ceux touchant entre 2.000 et 3.500 euros de salaire mensuel brut.

Le distributeur de matériel électrique Rexel s'est engagé de son côté sur 400 euros pour les salariés dont le revenu est inférieur à 3 fois le Smic...

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com