Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Premiers contrats à terme explosifs sur le bitcoin

Premiers contrats à terme explosifs sur le bitcoin

Le CBOE a lancé dimanche soir des contrats à terme sur la cryptomonnaie, les premiers du genre. Après une brève phase de consolidation, ils ont explosé à la hausse.

Premiers contrats à terme explosifs sur le bitcoin
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les premiers contrats à terme sur le bitcoin ont été lancés dimanche soir par le CBOE Futures Exchange de Chicago, conformément à ce qui avait été annoncé. Certains y voient une forme d'avènement pour la cryptomonnaie, d'autant que d'autres opérateurs vont se lancer dans l'aventure en non des moindres, puisque le CME doit démarrer ses propres "futures" dès la semaine prochaine, tandis que le Nasdaq pourrait suivre début 2018.

Les premiers contrats à terme de janvier ont ouvert à 15.460 dollars puis ont légèrement reculé, avant de bondir près de 18.000 dollars, lors d'une séance émaillée de deux suspensions. Le bitcoin s'affichait pour sa part autour de 15.000 dollars dimanche soir sur la plateforme Bitstamp et à 16.323$ lundi soir (+9%). Autant dire que les contrats à terme ne contribueront pas à apaiser la spéculation sur un actif dont le prix a augmenté de 1.600% cette année.

L'angoisse du financier qui rate le bon wagon

Le débat sur le bitcoin fait rage depuis plusieurs mois, mais il s'est intensifié ces dernières semaines avec la flambée des cours. Des dizaines de questions restent en suspens, comme la légitimité de cette monnaie, sa sécurité, les modalités de fixation de ses cours, celle de ses principaux détenteurs, son rôle dans l'économie souterraine... Sa hausse fait quoi qu'il en soit tourner la tête des investisseurs, qui ont peur de rater l'opportunité de la décennie.

Avec ces contrats à terme, les financiers bénéficient d'une porte d'entrée sur le bitcoin via un produit financier, sans y investir directement. Et vous n'avez pas fini d'en entendre parler. Sur internet, les publicités d'intermédiaires peu recommandables pour l'investissement dans les diamants ou le FOREX sont en train d'être remplacées par des opportunités sur le bitcoin. Mais ce sont généralement les mêmes plateformes, qui s'adaptent aux modes et qui vont désormais pouvoir s'appuyer sur des contrats institutionnalisés par de grands marchés.

Le sujet est si brûlant que les gouvernements vont devoir commencer à se positionner juridiquement. En France, l'AMF a appelé à la prudence il y a quelques semaines, en dévoilant un guide synthétique sur les cryptomonnaies. Le patron de l'institution, Robert Ophele, estime que le bitcoin est une dangereuse illusion. Quand au gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, il est tout aussi sceptique quand il rappelle que sa valeur et sa forte volatilité ne correspondent à aucun sous-jacent économique et ne sont la responsabilité de personne, et que toute personne qui investit dans la nouvelle monnaie le fait à ses risques et périls. Mais ça, personne ne le met en doute.

©2017-2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !