»
»
»
Consultation

Pouvoir d'achat : les pistes de l'UFC-Que choisir pour le Grand débat

Pouvoir d'achat : les pistes de l'UFC-Que choisir pour le Grand débat

Frais bancaires, encadrement des loyers, coût du permis de conduire... L'association de défense des consommateurs détaille ses propositions.

Pouvoir d'achat : les pistes de l'UFC-Que choisir pour le Grand débat
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — "Douze mesures qui non seulement feraient du bien à vos finances mais favoriseraient une société plus respectueuse de la santé et de l'environnement"... L'UFC-Que Choisir dévoile lundi matin sa contribution au Grand débat national lancé par le gouvernement, dans la foulée de la crise des "Gilets jaunes". Selon l'association de défense des consommateurs, ces propositions permettraient de libérer 9 milliards d'euros de pouvoir d'achat, soit 320 euros par ménage.

La première idée consisterait à répercuter les baisses des cours des matières premières agricoles sur les prix en rayon, pour faire gagner 340 millions d'euros aux ménages. "Trop souvent, certains industriels ou distributeurs profitent des baisses des cours agricoles pour gonfler leurs marges. Ainsi, le cours du lait a baissé de près de 30% entre 2014 et 2017 mais le prix de la bouteille de lait demi-écrémé a bondi de 5% !", dénonce l'UFC. Elle suggère aussi d'annuler le relèvement du seuil de revente à perte, qui gonfle les marges de la grande distribution, et vient d'entrer en vigueur le 1er février. Cette mesure permettrait de libérer 800 millions d'euros.

Idées pour les banques

Troisième idée : supprimer les commissions d'intervention en cas d'incident bancaire (2,8 milliards d'euros libérés). "Ces 'frais sanction' vous sont appliqués automatiquement alors qu'ils n'ont pas de légitimité économique", dénonce l'association de défense des consommateurs. Côté banques, le simplification du changement d'établissement avec la portabilité du numéro de compte bancaire permettrait d'apporter 1,2 milliard dans le portefeuille des Français. L'UFC rappelle que les frais bancaires coûtent en moyenne 215 euros par an aux Français, qui changent trois fois moins souvent de banque que les autres Européens.

Côté environnement, l'idée serait de faire varier les aides à la rénovation énergétique en fonction du niveau de performance et non des équipements, afin de libérer 450 millions d'euros. Appliquer strictement le principe du "préleveur-pollueur-payeur" pour l'eau potable permettrait aussi de rendre 1,04 milliard d'euros de pouvoir d'achat aux Français. De quoi encourager "des pratiques agricoles plus vertueuses, bénéfiques pour nos finances, notre santé et notre environnement", estime l'association. Elle propose aussi d'allonger la durée de garantie légale en fonction de la durée de vie des produits, actuellement fixée à deux ans. L'objectif est de contrecarrer l'obsolescence organisée et d'inciter les industriels à produire des biens durables.

Encadrement des loyers

Huitième proposition : encadrer les loyers dans toutes les zones tendues, alors que le dispositif a fait ses preuves selon l'UFC à Paris et à Lyon. L'UFC demande également de faciliter la comparaison et le changement d'assurance santé (1,2 milliard d'euros libéré), et de limiter les dépassements d'honoraires médicaux (650 millions d'euros).

Concernant l'automobile, qui fait partie des partie des sujets de grogne des "Gilets jaunes", entre prix en hausse à la pompe et augmentation des tarifs des péages, l'association propose de réformer l'apprentissage de la conduite pour baisser le prix du permis, ce qui permettrait de libérer 365 millions d'euros - le permis de conduire coûte 1.800 euros en moyenne. Dernière idée : libéraliser la vente de pièces de carrosserie automobiles. "En France, les constructeurs automobiles décident seuls qui a le droit de fabriquer et de vendre les pièces détachées de carrosserie (pare-chocs, phare, rétroviseur, etc.). Du coup, le prix de ces pièces, et donc de la réparation auto, est bien plus élevé chez nous qu'ailleurs en Europe". Cette douzième mesure permettrait de libérer 415 millions d'euros de pouvoir d'achat.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com