Pouvoir d'achat : les Français auraient besoin de 467 euros de plus par mois

Pouvoir d'achat : les Français auraient besoin de 467 euros de plus par mois

Près de 40% des Français estiment vivre moins bien qu'il y a 10 ans, selon le 10ème baromètre du pouvoir d'achat réalisé par CSA pour Cofidis.

Pouvoir d'achat : les Français auraient besoin de 467 euros de plus par mois
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — 467 euros par mois : c'est le montant qu'il manque chaque mois aux Français pour vivre sans s'inquiéter de leur budget, soit 40 euros de plus qu'en 2019, selon le dernier baromètre du pouvoir d'achat de Cofidis réalisé par CSA et publié ce jeudi.

En outre, 1 Français sur 2 estime que son pouvoir d'achat a diminué sur la dernière décennie. Près 4 sondés sur 10 (39%) affirment également vivre moins bien qu'il y a 10 ans. Le sentiment d'avoir perdu du pouvoir d'achat "est plus marqué dans les foyers les plus en difficulté, puisque cette part monte à 59% chez les ménages modestes et 65% chez les foyers pauvres", détaille au 'Parisien' le PDG de Cofidis France Nicolas Wallaert.

L'étude évoque "une ligne de fracture générationnelle", avec "les 'jeunes' qui ont le sentiment de mieux vivre (18-34 ans : 48% et 35-49 ans : 38%)" contre "les 'anciens' (50-64 ans : 25% et 65 ans et + : 17%) qui ont un fort sentiment de déclassement et de recul".

La suppression de la taxe d'habitation plébiscitée

Pour les Français, la cause principe de ce sentiment de déclassement est liée à l'inflation, avec l'impression que tous les prix augmentent : 72% des personnes interrogées pointent la hausse des prix de l'énergie, 70% l'alimentation, 56% la santé et les assurances, et 51% l'immobilier et les loyers.

Par ailleurs, l'enquête s'est intéressée aux mesures phares qui ont un impact positif sur le pouvoir d'achat des Français ces dernières années. La suppression de la taxe d'habitation arrive en tête des réponses (33% des répondants). Le reste à charge zéro pour les soins optiques, dentaires et d'audition (11%) et la mise en place du prélèvement à la source(10%) complètent le podium.

Les Français se montrent pourtant confiants

Malgré tout, les Français se montrent confiants pour la suite. Alors que 39% (-6 points par rapport au précédent baromètre) se disent touchés par la crise, 49% (+23 points) envisagent une reprise rapide de l'économie.

Plus de 6 Français sur 10 (61%) affirment également avoir des projets importants pour l'année, tandis que 21% sont certains de les réaliser, en puisant dans leur épargne ou en souscrivant un crédit à la consommation.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !