»
»
»
Consultation

Pourquoi les investissements des Business Angels français marquent le pas...

Pourquoi les investissements des Business Angels français marquent le pas...

L'analyse des données recueillies auprès de 5.000 membres de France Angels, la Fédération Nationale des Business Angels montre un attentisme provoqué par les mesures réglementaires et fiscales votées lors de la Loi de finances 2018...

Pourquoi les investissements des Business Angels français marquent le pas...
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — L'analyse des données recueillies auprès de 5.000 membres de France Angels, la Fédération Nationale des Business Angels montre un attentisme chez les Business Angels, provoqué par les mesures réglementaires et fiscales votées lors de la Loi de finances 2018.

Ceci a eu pour conséquence de provoquer au cours du premier semestre 2018 un trou d'air dans l'activité des Business Angels qui a été partiellement réduit au deuxième semestre...

Montants et transaction en baisse

Sélectionnés parmi 10.000 projets, les financements réalisés par les Business Angels français ont baissé en montants de 23%, le nombre d'opérations passant de 509 à 455 opérations, soit une baisse de 11%.

Le total des montants investis de 37,7 millions d'euros en 2018, auquel il faut ajouter 6,1 millions d'euros de co-investissements des Business Angels indépendants aux côtés de Business Angels issus des réseaux.

Réseaux de Business Angels : La confiance règne

Au cours de cette année particulière, les réseaux de Business Angels ont investi davantage entre eux... Les co-investissements inter-réseaux représentent un total de 290 investissements 1er Tour, représentant 59% des opérations et 53% en montants en 2018.

Les co-investissements sont également réalisés avec des fonds régionaux (8,3%), des banques (4,6%) et d'autres acteurs tels que les plateformes de crowdfunding (2,8%).

Cette force régionale crée un impact direct sur l'économie réelle. Les investissements de Business Angels ont permis de créer et de maintenir environ 2.500 emplois cette année et plus de 20.000 au cours des 10 dernières années...

La tendance est toujours au secteur numérique

Avec 42% du total des investissements et des sociétés financées, le numérique conserve sa position de leader... La santé et la biotechnologie ont enregistré 22% des investissements totaux contre 19% en 2017. Les entreprises du secteur des biens de consommation perdent leur place dans le trio de tête avec 10% des investissements réalisés en 2018, contre 17% en 2017, juste après le secteur des biens et services industriels.

Viennent ensuite le transport (4%), l'énergie (5%), les 7% restants sont répartis dans les médias, la mode ou le sport.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com