»
»
»
Consultation

Pourquoi la facture d'électricité va flamber d'ici 2020

Pourquoi la facture d'électricité va flamber d'ici 2020

Elle atteindrait plus de 1.300 euros en moyenne en 2020, contre 874 euros pour l'année 2011...

Pourquoi la facture d'électricité va flamber d'ici 2020
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le Sénat a publié un rapport alarmiste sur les tarifs de l'électricité en France. La facture annuelle des ménages français pourrait en effet bondir de 50% environ d'ici à 2020, faute de prise de conscience de la part des consommateurs, mais aussi des pouvoirs publics. Elle atteindrait ainsi plus de 1.300 euros en moyenne en 2020, contre 874 euros pour l'année 2011. Et cette envolée ne se ferait pas attendre : la hausse atteindrait 30% entre 2011 et 2016, d'après les estimations de la Commission de régulation de l'énergie (CRE).

La progression des coûts de fourniture de l'électricité, l'utilisation des réseaux et la contribution au service public de l'électricité (CSPE), destinée notamment à financer le développement des énergies renouvelables d'ici à 2020 pèseraient notamment sur la facture des ménages. Le rapport souligne en particulier que les charges d'EDF liées à la CSPE pourraient passer de 4,3 milliards d'euros en 2012 à près de 10 voire 11 milliards en 2020 (dont 7,5 milliards pour les renouvelables).

Publié par la commission d'enquête du Sénat sur le coût réel de l'électricité, créée à l'initiative du groupe écologiste, le document évoque "l'augmentation provisoire du prix de l'électricité due aux renouvelables, incontestable", qui "doit donc être prise pour ce qu'elle est : un investissement nécessaire pour l'avenir".

Le nucléaire aussi a un coût qui est sous-estimé, selon les sénateurs, même s'ils divergent sur les chiffres... Ainsi, selon ce rapport, le coût complet de production de l'électricité nucléaire peut être estimé à 61 euros par mégawatt-heure en additionnant les dépenses de recherche publique aux données fournies par la Cour des comptes. Cette dernière évoquait en janvier un chiffre de 54,2 euros, incluant l'impact de Fukushima sur les investissements.

Dans ses propres conclusions, le rapporteur de la commission, Jean Desessard, juge même que "le coût du MWh d'énergie électrique française est sous-estimé". Selon lui, "le coût de la filière nucléaire est plus élevé qu'on ne le dit", soit un niveau "compris entre 60 euros et 75 euros pour le parc amorti et sans doute supérieur à 90 euros pour l'EPR".

Rappelons que ce rapport doit éclairer la réflexion du gouvernement sur la transition énergétique, dont le débat est prévu à l'automne. Au cours de sa campagne électorale, François Hollande a promis de réduire de 75% à 50% la part du nucléaire dans la production électrique d'ici 2025...

©2012-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com