»
»
»
Consultation

Pourquoi la Coupe du monde de football a plombé les résultats de TF1

Pourquoi la Coupe du monde de football a plombé les résultats de TF1

La chaîne note également la prudence des annonceurs publicitaires, dans un contexte économique toujours morose.

Pourquoi la Coupe du monde de football a plombé les résultats de TF1
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La sanction était nette en Bourse vendredi pour TF1, avec un titre en recul de plus de 5% à 11,37 euros. Les coûts élevés de diffusion de la Coupe du monde de football au Brésil ont lourdement pesé : le premier semestre s'est soldé par un résultat opérationnel courant en chute de 43,2% à 24,2 millions d'euros, et un bénéfice net des activités en repli de -45,2% à 17,1 millions d'euros.

Enfin, le chiffre d'affaires ressort à 1,025 milliard d'euros, en hausse de 0,6% en glissement annuel, malgré une contraction de -1,6% de l'activité publicitaire. Le bénéfice net part du groupe atteint cependant 323,2 ME, gonflé par le produit de cession d'Eurosport.

Coûts liés à la coupe du monde

Dans le cadre de la seconde phase du plan d'optimisation lancée en 2012, le groupe a généré 10 ME d'économies récurrentes au premier semestre 2014, portant à 66 ME ses économies depuis mi-2012, pour un objectif de 85 ME d'ici la fin de l'année. TF1 précise que le résultat opérationnel courant à fin juin 2014 inclut 55,7 ME de coûts de programmes liés à la Coupe du monde de football. Les analystes attendaient un impact particulièrement fort de l'événement sur les comptes, il l'a été ! Natixis estime que ces résultats du deuxième trimestre ressortent "parfaitement en ligne avec les attentes. Le chiffre d'affaires publicitaire affiche une baisse de 2% au deuxième trimestre, sans indication sur la tendance publicitaire pour le troisième"... Le broker reste à l'achat sur le dossier en visant un cours de 14,60 euros.

Prudence des annonceurs

Le groupe précise que les annonceurs restent prudents face à l'absence de reprise économique claire en France. La visibilité sur les investissements publicitaires à venir reste très limitée, explique le management, tandis que la fragmentation du marché et l'augmentation des volumes de publicité diffusée sur la TNT contribuent à intensifier la pression concurrentielle. Le groupe confirme qu'il va réaliser au second semestre les 19 millions d'euros d'économies restant à trouver sur le programme de 85 millions...

©2014-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com