»
»
»
Consultation

Pour Olli Rehn, "les hausses d'impôts en France ont atteint un seuil fatidique"

Pour Olli Rehn, "les hausses d'impôts en France ont atteint un seuil fatidique"

Trop d'impôt tue la croissance ?

Pour Olli Rehn, 'les hausses d'impôts en France ont atteint un seuil fatidique'
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Olli Rehn, Vice-président de la Commission européenne et Commissaire aux affaires économiques, a la dent acérée à l'encontre de la politique économique de la France. Il a notamment estimé, lors d'un entretien de presse, que le Gouvernement français use et abuse de l'imposition, une vieille recette risquant d'annihiler la croissance. Le Commissaire Olli Rehn considère notamment que "les hausses d'impôts en France ont atteint un seuil fatidique".

Réformes insuffisantes et trop lentes
Alors que le Gouvernement prépare une rentrée en demandant de nouveaux efforts sociaux et fiscaux aux Français, le Commissaire finlandais Olli Rehn porte un oeil critique sur le chemin parcouru par l'Etat français. "La France a engagé des réformes structurelles qui vont dans le bon sens", concède-t-il au Journal du Dimanche tout en relativisant aussitôt leur effet de levier quant au redressement du pays, puisque ces réformes ne vont "pas assez loin et assez vite dans leur mise en oeuvre". Le Commissaire finlandais procède d'ailleurs à un rappel en règle des concessions effectuées par l'Union européenne...

La France en panne de compétitivité
Simple piqûre de rappel ou véritable avertissement trahissant une certaine lassitude de Bruxelles ? "Nous vous avons accordé deux années pour ramener le déficit sous la barre des 3%", dit Olli Rehn, qui place également l'Etat français face à ses responsabilités : "La Commission attend des résultats sur trois fronts : la compétitivité qui est encore trop faible et vous a fait perdre des parts de marché tout en pesant sur les marges de vos entreprises, une ouverture du marché des services qui reste protégé par des barrières à l'entrée avec encore trop de professions réglementées et que le transport ferroviaire et l'énergie, où EDF et la SNCF conservent un quasi-monopole, s'ouvrent à la concurrence". Le Vice-président de la Commission européenne conclut : "La France doit faire preuve de plus d'audace aussi dans la réforme en cours de son système de retraite et maintenir le cap sur la réduction de ses déficits structurels. Il y va de son avenir et de sa crédibilité budgétaire".

Des "impôts intelligents" !
Accroître la pression fiscale sur les Français ne constitue pas pour autant la recette miracle à ce regain de crédibilité budgétaire. Selon Olli Rehn, la France doit s'astreindre à davantage de rigueur dans ses dépenses publiques sous peine de casser la croissance et la dynamique d'emploi. "Les hausses d'impôts en France ont atteint un seuil fatidique. Lever de nouvelles taxes aurait pour effet de casser la croissance et de peser sur l'emploi. La discipline budgétaire doit passer par une baisse des dépenses publiques et non par de nouveaux impôts", juge Olli Rehn qui estime aussi : "La fiscalité de l'épargne et l'impôt sur les sociétés ont aussi atteint des seuils trop élevés". Le Commissaire aux affaires économiques de l'Union européenne plaide donc pour "des impôts intelligents", concédant : "Si le gouvernement doit imposer de nouveaux impôts en France, il peut le faire au moyen de taxes écologiques à la rigueur. Mais il doit à tout prix éviter de faire peser un fardeau supplémentaire sur le travail"...

©2013-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com