»
»
»
Consultation

Pollution : la ville de Paris veut tester son "écotaxe" sur le périphérique

Pollution : la ville de Paris veut tester son "écotaxe" sur le périphérique

Le Conseil de Paris doit se pencher sur cette proposition la semaine prochaine.

Pollution : la ville de Paris veut tester son 'écotaxe' sur le périphérique
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Touchée par de nouveaux pics de pollution en raison d'une circulation très dense, la ville de Paris veut tester sa propre "écotaxe" sur le périphérique... Le Conseil de Paris doit se prononcer la semaine prochaine sur ce projet, qui prendrait la forme d'un péage en milieu urbain pour les poids-lourds, grâce à quatre portiques déjà montés.

La taxe s'appliquerait à partir du 1er octobre, et pour un test de trois mois, aux camions de plus de 3,5 tonnes, à raison de 13 centimes d'euros par kilomètre. Si l'expérimentation s'avère être un succès, elle entrerait en vigueur à partir du 1er janvier.

"Cote d'alerte"

Un projet qui n'est pas du goût de la Fédération nationale des transports routiers, pour qui plus de neuf camions dur dix qui empruntent le périphérique veulent entrer dans Paris, alors que les élus à l'origine du projet disent avant tout vouloir freiner le passage des poids-lourds étrangers. "Les camions qui relèvent du trafic routier international n'ont rien à faire sur le périphérique", a ainsi affirmé au 'Journal du Dimanche' l'adjoint au maire chargé des Transports, le Vert Christophe Najdkovski. Reçue le 15 septembre dernier par le secrétaire d'Etat chargé des Transports, Alain Vidalies, la FNTR avait rappelé son opposition à la mise ne place d'une "écotaxe" au niveau national. "Le niveau de charges a atteint aujourd'hui sa cote d'alerte. Les entreprises du secteur ne sont pas en capacité de supporter de la fiscalité supplémentaire quelle qu'elle soit", écrivait-elle.

Version allégée

Au niveau national, les parlementaires ont adopté cet été un amendement mettant en place un péage de transit poids-lourds, sur les boulevards périphériques et les autoroutes, une version allégée de la fameuse "écotaxe" poids-lourds abandonnée par le gouvernement Ayrault après plusieurs mois de polémiques. Cette nouveauté doit entrer en vigueur le 1er janvier et Paris planche donc sur une adaptation au niveau de la capitale...

©2014-2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com