Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Plus de 5 milliards d'euros pour le "Ségur de la santé" ?

Plus de 5 milliards d'euros pour le "Ségur de la santé" ?

Un coût potentiel de 5 à 6 milliards d'euros par an pour une hausse des salaires des infirmiers et des aides soignants.

Plus de 5 milliards d'euros pour le 'Ségur de la santé' ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Combien va coûter le "Ségur de la santé" ? Le gouvernement promet de présenter d'ici l'été un nouveau plan pour l'hôpital alors qu'une partie des personnels, en première ligne dans la lutte contre le coronavirus, menace de reprendre la contestation, jugeant les moyens toujours insuffisants.

Edouard Philippe a promis une revalorisation "significative", et l'enveloppe destinée aux personnels paramédicaux (infirmiers et aides soignants) "pourrait aller jusqu'à un montant de 5 à 6 milliards d'euros par an", écrit mercredi matin le journal 'Les Echos'. Cette première évaluation se base sur le scénario d'une hausse de 250 euros brut, proche de 10%, pour ces soignants. "Avec une hausse plus proche de 5%, le montant se rapprocherait alors plutôt de 3 milliards, mais il n'y aurait pas de remise à niveau européenne", détaille le quotidien économique.

7 à 8 milliards en incluant les médecins

La facture serait évidemment plus lourde en incluant le geste en faveur des médecins et du personnel administratif. Pour la Fédération hospitalière de France (FHF), il faudra investir entre 7 et 8 milliards d'euros par an pour revaloriser de 10% à 15% l'ensemble des salaires à l'hôpital, "sans compter les nécessaires recrutements et les revalorisations dans les Ehpad".

"Une augmentation de 15% en début de carrière permettrait ainsi d'offrir 250 euros par mois à un aide-soignant, 300 euros à un infirmier, 240 euros à un agent de service hospitalier", selon la FHF.

Les infirmiers demandent 300 euros en plus

Le syndicat Unipa, qui représente les infirmiers de pratique avancée (IPA), réclame une augmentation de 300 euros brut pour le premier échelon de la grille des infirmiers en soins généraux, soit une hausse de 1.828 à 2.128 euros, avec un salaire majoré à 2.868 euros pour les pratiques avancées, selon 'Les Echos', qui rappellent que les internes en médecine, "payés 1.900 euros brut, réclament eux aussi les 300 euros par mois, et le paiement des heures supplémentaires".

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !