Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Plan de relance : 56% des Français ne font pas confiance à Jean Castex

Plan de relance : 56% des Français ne font pas confiance à Jean Castex

Le plan de 100 milliards d'euros pour faire face à la crise sanitaire sera dévoilé jeudi par l'exécutif. L'inquiétude monte chez les Français : plus d'un sur trois craint de perdre son emploi.

Plan de relance : 56% des Français ne font pas confiance à Jean Castex
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — C 'est jeudi que le gouvernement doit dévoiler son plan de relance de 100 milliards d'euros, pour faire face à la crise sanitaire. Mais les Français sont sceptiques : selon un sondage Odoxa réalisé avec Dentsu Consulting pour 'Le Figaro' et franceinfo, 54% (vs 46%) des Français ne font pas confiance à Jean Castex pour proposer un bon plan.

Un score qui n'est pas si mauvais, selon les auteurs de cette étude. "Partir d'un socle de confiance de 46% alors que 8 Français sur 10 se montrent pessimistes sur l'avenir de la situation économique du pays est déjà une forme de performance. D'ailleurs, le niveau de défiance des Français quant à la capacité du gouvernement à réussir les précédentes grandes échéances liées au Covid était encore plus fort il y a quelques mois. Ainsi fin avril dernier, 62% des Français disaient ne pas faire confiance au gouvernement pour "réussir le déconfinement" avec, déjà, Jean Castex ('Monsieur Déconfinement') "à la baguette".

Inquiétude pour la santé et pour l'emploi

L'inquiétude règne à tous les niveaux : huit Français sur dix abordent cette rentrée en se disant inquiets concernant la situation sanitaire globale de leur pays et ils sont sept sur dix à se faire du souci pour la santé de leurs proches (dont un quart de 'très inquiets') et 55% inquiets pour leur propre santé.

Interrogés sur leurs prévisions pour les douze mois à venir, 81% des Français se disent pessimistes pour la croissance économique en France et 80% pour le pouvoir d'achat des Français. "Leurs anticipations, déjà très mauvaises de juillet dernier, se sont encore dégradées pendant l'été(+4 et +2 points de pessimisme sur ces deux dimensions)", écrit Odoxa.

Inquiétude pour l'emploi

S'agissant de leur situation personnelle, le bilan est également négatif, même s'il est moins marqué. Ainsi, pour les mois à venir, 55% des Français se disent pessimistes sur l'avenir de leur propre situation économique personnelle et près d'un actif sur trois (32%) a peur pour son emploi. Ce niveau d'inquiétude est d'autant plus élevé qu'il correspond à une "moyenne" et certains pans de la population sont beaucoup plus touchés.

Les travailleurs indépendants (40%), les ouvriers (41%) et les actifs aux revenus les plus modestes (39%) sont particulièrement concernés...

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !