»
»
»
Consultation

Plan de mobilisation générale d'E. Macron pour les quartiers difficiles

En déplacement à Tourcoing, mardi, le président de la République a présenté une série de mesures pour "le retour de l'Etat dans les quartiers" et "l'émancipation des habitants"...

Plan de mobilisation générale d'E. Macron pour les quartiers difficiles
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Emmanuel Macron s'est rendu mardi à Tourcoing, dans le département du Nord, pour présenter sa politique de la ville qui, dans son esprit, doit profiter autant aux classes populaires et aux quartiers en difficulté qu'aux Français et aux zones plus aisées...

Dans un discours de près d'une heure et demie, le président de la République a ainsi affirmé vouloir "tordre le cou à une idée qui en ce moment fait fureur : qu'il existe une politique économique ambitieuse pour ceux qui réussissent et une politique sociale et pas économique pour les quartiers en difficulté. Je ne sais pas ce que ça veut dire, 'avoir une politique pour les riches'".

Jean-Louis Borloo associé au "plan de mobilisation générale"

Pour les quartiers en difficulté, Emmanuel Macron a annoncé la création d'un "plan de mobilisation générale" d'ici à février 2018, avec des actions concrètes sur le terrain obéissant à deux axes principaux : "restaurer la République et parvenir à l'émancipation des personnes".

Le président a précisé que Jean-Louis Borloo, l'ex-ministre de la Ville et père de l'Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru), allait l'aider dans la mise en place de ce plan gouvernemental. Le président a aussi confirmé que le budget de l'Anru sera doublé, à 10 milliards d'euros.

Mesures à suivre

Le chef de l'Etat a annoncé ou confirmé un certain nombre de mesures, telles le doublement des maisons de santé dans le pays, la construction de nouvelles crèches, la hausse de 30% de l'allocation parent isolé ainsi que la sanctuarisation des subventions des associations.

Il a aussi confirmé la mise en place de la future "police de sécurité du quotidien" (forte de 10.000 hommes) et la poursuite de la lutte contre la radicalisation islamiste. Emmanuel Macron a pointé notamment la responsabilité d'"associations salafistes" dans cette radicalisation, mais s'est refusé à "confondre les quelques milliers de radicalisés et les millions d'habitants des quartiers populaires".

Un plan de lutte contre les discriminations à l'embauche

Le président a cité comme facteurs de soutien à la politique de la ville des réformes comme celle du marché du travail, ainsi que celle à venir de l'apprentissage et de la formation professionnelle, mais aussi la création d'un "pass culture" pour les plus jeunes, ou encore le dédoublement des classes de CP en zone d'éducation prioritaire. "Tout cela, ce ne sont pas des politiques pour les plus favorisés dans le pays !", a-t-il souligné.

Le gouvernement va lancer nouveau plan de lutte contre les discriminations à l'embauche dans les quartiers, qui entend "stigmatiser" publiquement et "pénaliser" les entreprises fautives.

De plus, Emmanuel Macron a promis la mise en oeuvre d'ici à six mois d'un "plan national pour le permis de conduire" : les collectivités locales sont priées de "financer le code et le permis pour tous les jeunes" majeurs vivant dans des quartiers relevant de la politique de ville.

Création d'"emplois francs" nouvelle version

Par ailleurs, le gouvernement va expérimenter les "emplois francs" à partir de janvier 2018 dans une dizaine de territoires avant de les généraliser en 2020. Les employeurs d'habitants des quartiers difficiles toucheront une prime de l'Etat de 15.000 euros sur trois ans pour un CDI et de 5.000 euros sur deux ans pour un CDD de plus de six mois.

Déjà expérimentés sous le précédent quinquennat, les emplois francs avaient été un échec. Emmanuel Macron juge qu'il y avait alors "trop de règles, trop de contraintes, c'est pour cela que ça n'a pas marché".

©2017,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Plan de mobilisation générale d'E. Macron pour les quartiers difficiles

Partenaires de Boursier.com