Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Philips laisse tomber les télévisieurs !

Philips laisse tomber les télévisieurs !

Le groupe poursuit sa politique de recentrage...

Philips laisse tomber les télévisieurs !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le recentrage de Philips se poursuit vers les métiers à marges plus fortes. Comme certains l'attendaient depuis longtemps, l'entreprise a entamé la sortie de l'activité téléviseurs... Une coentreprise sera ainsi créée avec la société de Hong Kong TPV Technologies, qui en détiendra 70% contre 30% au néerlandais. Elle couvrira le monde entier à l'exception des Etats-Unis, du Canada, du Mexique, de la Chine, de l'Inde et de certaines nations sud-américaines. La coentreprise récupère la marque dans ces territoires pour une période de 5 ans reconductible, en échange de quoi Philips obtiendra des "royalties". Les accords de licence existants en Chine, en Inde et aux Etats-Unis restent en vigueur et ne font pas partie de l'accord.

Dans le détail, la coentreprise ne versera pas de royalties en 2012 mais en paiera au moins 50 ME par an à compter de 2013 et au-delà, ou 2,2% des revenus annuels. A partir de 2014, elles pourraient représenter jusqu'à 3% des ventes en fonction de certains critères de performance. Une fois la transaction réalisée, TPV acquerra 70% de la nouvelle entité à un prix d'achat différé basé sur un multiple de quatre fois l'EBIT moyen de la structure à compter de 2012 et jusqu'à ce que Philips exerce son droit à être payé, qui courra 3 ans durant après la finalisation. Après le 6ème anniversaire de l'opération, Philips aura la faculté d'exercer un droit à la vente du solde de 30% détenu par la coentreprise à un prix répondant à la même formule.

L'accord final devrait être scellé au 3ème trimestre de l'exercice en cours, avec une finalisation prévue avant 2012. Pendant ce laps de temps, Philips va entamer les discussions réglementaires avec ses personnels. La transaction est soumise au feu vert des actionnaires et des autorités de la concurrence concernées. Le groupe néerlandais présentera désormais les comptes de son activité téléviseurs, qui a généré plus de 3 Milliards d'Euros de revenus en 2010, comme des activités non-poursuivies.

Philips a fait état par ailleurs de revenus en croissance de 6% à 5,3 milliards d'euros (+4% en comparable, grâce à l'éclairage et la santé), pour un EBITA de 437 millions d'euros, représentant 8% des ventes, et un bénéfice net de 138 millions d'euros, en baisse de -31,3% à 138 millions, au titre du premier trimestre 2011. Les analystes espéraient 172 millions de bénéfice net (consensus Bloomberg). La société a dépensé 615 millions de liquidités sur le trimestre.

Les dirigeants redoutent des "trous d'air" dans l'activité après la catastrophe japonaise, à la fois sur les revenus et la chaîne d'approvisionnement. La priorité de Philips est donc d'accélérer sa croissance de moyen terme et sa rentabilité, ce qui nécessitera des investissements. L'entreprise néerlandaise donnera ses indications sur ce point, mais seulement au second semestre de l'exercice...

©2011-2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !