»
»
»
Consultation

Petit regain d'optimisme des Français sur la situation économique...

Petit regain d'optimisme des Français sur la situation économique...

Même si une large majorité pense que le chômage ne repartira pas en baisse...

Petit regain d'optimisme des Français sur la situation économique...
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — L'année 2014 semble démarrer sous de meilleurs auspices pour les Français... Il sont en effet 30% à se déclarer plus confiants en l'avenir de la situation économique du pays en ce mois de janvier, d'après le dernier baromètre BVA-BFM-Axys publié jeudi. Le taux d'optimistes reste très faible, avec 67% de sondés défiants, mais l'amélioration est sensible (+4 points)...

"L'indice de moral économique des Français, toujours très bas (indice de -37) continue donc de s'améliorer sensiblement en janvier (+8 points) après sa précédente hausse de décembre (+4 points)", analyse BVA, qui note toutefois qu'il faudra encore remonter la pente pour retrouver les niveaux de la rentrée 2013 (indices de -22 et -24 en septembre et octobre).

"Il n'est pas certain que cette confiance minimaliste puisse se traduire par une reprise nette des investissements qui 'marchent' essentiellement à la confiance... Sur le terrain, le frémissement est perceptible au travers du nombre de projets lancés par nos clients, mais cela reste très fragile dans un contexte de budgets contraints", estime pour sa part Marc Sailly, le PDG d'Axys Consultants.

Plus libéraux ?

Le rapport des Français au gouvernement, quant à lui est inchangé, et seuls 18% des personnes interrogées lui font confiance pour inverser la courbe du chômage après 2014, alors que l'échéance de François Hollande était fixée à fin 2013. Une large majorité (53%) pense même que le chômage ne repartira jamais en baisse.

Interrogés sur les mesures économiques à privilégier pour relancer l'économie, les Français se montrent assez libéraux. Ils sont par exemple 74% à estimer qu'une simplification des procédures de création d'entreprise (procédures administratives simplifiées, statut d'auto-entrepreneur développé) serait positive. La proportion s'élève à 66% quand il s'agit de faire reculer la pression fiscale qui pèse sur les entreprises.

Autres mesures plébiscitées : réduire la dépense publique en limitant le nombre de fonctionnaires (56%), financer l'innovation par la dépense publique (52%) et même assouplir les règles sur le marché du travail pour que les entreprises puissent embaucher et licencier plus facilement, une méthode jugée positive pour 51% des personnes interrogées.

©2014-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com