Pêche : des mesures de rétorsion de Paris contre Londres d'ici 10 jours

Pêche : des mesures de rétorsion de Paris contre Londres d'ici 10 jours

Ces mesures pourraient être prises aux niveaux français et européen, au sujet des conditions imposées par Londres à l'octroi de droits de pêche dans ses eaux.

Pêche : des mesures de rétorsion de Paris contre Londres d'ici 10 jours
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La France va-t-elle mettre sa menace à exécution ? Elle pourrait annoncer d'ici la fin de la semaine prochaine des mesures de rétorsion contre la Grande-Bretagne dans le dossier des droits de pêche dans les eaux britanniques, a annoncé mercredi le porte-parole du gouvernement français. Paris accuse le gouvernement de Boris Johnson de ne pas respecter les engagements pris dans le cadre des accords sur la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne et juge insuffisant le nombre de licences octroyées pour l'instant aux pêcheurs français dans les eaux britanniques...

La ministre de la Mer, Annick Girardin, doit rencontrer vendredi le vice-président de la Commission européenne en compagnie de représentants d'associations professionnelles de pêcheurs pour débattre du dossier, a dit Gabriel Attal lors du compte rendu du conseil des ministres.

Différentes mesures

Parallèlement, "on voit aujourd'hui les différentes mesures qui pourraient être actionnées si nous constations qu'il y avait cette volonté manifeste et maintenue de ne pas respecter l'accord et en tout état de cause ces mesures pourraient être annoncées, activées à la fin de la semaine prochaine", a-t-il ajouté...

Londres a accordé aux bateaux français seulement 12 licences d'accès à ses eaux sur les 47 supplémentaires réclamées par Paris dans le cadre de l'accord post-Brexit. Depuis le 1er janvier, et la sortie des britanniques de l'Union européenne, les pêcheurs ont besoin d'une autorisation pour travailler dans les eaux britanniques.

Les tensions grandissent...

La décision de Londres attise encore les tensions dans un des dossiers les plus controversés et les plus sensibles de la relation post-Brexit, et risquent de rendre l'accès au marché des services financiers encore plus délicat. La France a déjà menacé de bloquer plusieurs texte qui autorisent les sociétés financières du Royaume-Uni à exercer leurs activités dans l'UE si le pays ne respectait pas les engagements du Brexit en matière de pêche.

Au mois de mai, des bateaux de pêche français ont manifesté dans la Manche, au large de Saint-Hélier, pour dénoncer des restrictions sur leur accès aux eaux britanniques...

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !