Pauvreté : près de 10% des Français ont eu recours à l'aide alimentaire, selon le Secours catholique

Pauvreté : près de 10% des Français ont eu recours à l'aide alimentaire, selon le Secours catholique

En 2020, "entre 5 et 7 millions de personnes ont eu besoin d'y recourir. C'est une humiliation que notre pays inflige à près de 10% de sa population", alerte Véronique Devise, la présidente de l'association.

Pauvreté : près de 10% des Français ont eu recours à l'aide alimentaire, selon le Secours catholique
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le Secours catholique a publié ce jeudi son rapport sur l'état de la pauvreté en France. Comme en 2020, l'association, qui s'appuie sur les données de la Direction générale de la cohésion sociale, a dressé un sombre tableau, estimant que jusqu'à 7 millions de personnes ont eu recours à l'aide alimentaire l'an dernier.

Malgré les mesures prises dans le cadre du "quoi qu'il en coûte" pour faire face aux conséquences de la crise sanitaire, "entre 5 et 7 millions de personnes ont eu besoin d'y recourir. C'est une humiliation que notre pays inflige à près de 10% de sa population", alerte Véronique Devise, la présidente de l'association.

"Bien des personnes en situation de précarité nous le confient : 'Le fait de payer et de choisir comme tout le monde nous permet de rester dignes'", poursuit-elle, précisant que la part des ménages rencontrés sans ressources financières atteint 22%...

La demande d'aide alimentaire en hausse

Le niveau de vie médian des personnes aidées par l'association est en baisse, s'établissant à 537 euros cette année, soit 6 euros de mois par rapport à l'an dernier. Il est "largement en deçà du seuil d'extrême pauvreté (739 euros), ce qui se traduit par autant de privations", a affirmé la présidente nationale du Secours catholique.

"En 2020, sans surprise, la demande d'aide alimentaire est en hausse (54% des ménages rencontrés)", souligne le rapport, précisant que "9 ménages attributaires sur 10 souffrent d'insécurité alimentaire". Dans le détail, 3 ménages sur 10 ayant reçu des paniers repas ont subi une perte de revenus, principalement liés au travail, et 6 sur 10 ont vu leurs dépenses augmenter du fait de l'arrêt des cantines scolaires lors du premier confinement...

27% des ménages se privent de repas durant toute une journée

Pour faire face à l'urgence alimentaire de ses bénéficiaires, le Secours catholique a distribué 5 millions d'euros, soutenus par l'Etat, sous forme de chèques-services d'une valeur maximale de 50 euros. Ce coup de pouce a permis à 67.000 ménages d'acheter des produits alimentaires et d'hygiène de leur choix.

"Particulièrement alarmant : 27% des ménages auxquels nous avons remis des chèques-services subissent une insécurité alimentaire grave. Autrement dit, il leur arrive régulièrement de ne prendre aucun repas de la journée", alerte encore l'association.

"Cette situation alarmante concerne des parents élevant seuls leurs enfants, des chômeurs, des retraités, des travailleurs et des étudiants, ou encore des personnes sans domicile fixe et sans papiers. Les ménages sans ressources, les parents isolés et les personnes seules sont particulièrement touchés", précise-t-elle.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !