Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Pauvreté en France : le Secours Catholique alerte de nouveau sur la précarité croissante

Pauvreté en France : le Secours Catholique alerte de nouveau sur la précarité croissante

En 2018, le niveau de vie médian des ménages accompagnés par l'association est de 535 euros, soit 15 euros de moins qu'en 2017.

Pauvreté en France : le Secours Catholique alerte de nouveau sur la précarité croissante
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La tendance continue d'inquiéter... Plus de 1,3 million de personnes ont été accompagnées en 2018 par les bénévoles du Secours catholique, qui a publié comme chaque année son rapport sur l'état de la pauvreté en France. Le rapport révèle notamment une pauvreté persistante pour les femmes (56,4% des personnes accueillies par l'association), dont 32% sont des mères isolées. Les enfants représentent 46% des personnes accompagnées.

"Un individu ou un ménage est considéré comme pauvre lorsqu'il vit dans un ménage dont le niveau de vie est inférieur au seuil de pauvreté", rappelle le Secours Catholique dans son rapport.

L'étude montre également que les personnes rencontrées par l'association sont également de plus en plus diplômées. En effet, 45% d'entre elles ont fait des études secondaires et 16,6% détiennent le baccalauréat. En 10 ans, ces deux catégories ont augmenté de 10 points chacune.

Revenu médian en baisse

Pour tous ces profils, la situation semble se dégrader. L'association a en effet estimé à 535 euros le niveau de vie des ménages accueillis en 2018, soit 15 euros de moins par rapport à 2017. Cette baisse s'explique notamment par "l'accroissement de la part de ménages ne percevant aucunes ressources et, parmi eux, des ménages sans droit au travail".

Les conditions de vie se sont également détériorées. En 10 ans, le taux d'inactivité a en effet progressé de 10 points, atteignant sont plus haut niveau à 52% des 15-64 ans.

Ce contexte ne rassure pas l'association, qui estime par ailleurs que "la mise en oeuvre de la récente réforme de l'assurance chômage, selon laquelle il faudra avoir travaillé 6 mois sur les 24 derniers, au lieu de 4 mois sur les 28 derniers, va entraîner rapidement une perte d'allocations chômage".

Des étrangers de plus plus précarisés

Pour son rapport 2019, l'association a également complété son étude d'une analyse de la situation des étrangers. Près de 43% des personnes accueillies au Secours Catholique sont de nationalité étrangère (toutes ne sont pas des personnes migrantes ou en situation irrégulière).

La situation des personnes arrivées récemment sur le territoire français serait "extrêmement précaire". L'étude estime que 58% d'entre eux ans sont sans statut légal stable, 70% vivent toujours sous le seuil de pauvreté extrême et près de 20% des étrangers présents en France depuis plus de 10 ans demeurent toujours sans ressources (contre 6% des Français).

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com