Pass sanitaire : Gérald Darmanin admet "un relâchement des contrôles en septembre-octobre"

Pass sanitaire : Gérald Darmanin admet "un relâchement des contrôles en septembre-octobre"

"On était redescendu à 20.000 contrôles pour les forces de police par semaine", a reconnu le ministre de l'Intérieur...

Pass sanitaire : Gérald Darmanin admet 'un relâchement des contrôles en septembre-octobre'
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Alors que la France est confrontée à une cinquième vague de Covid-19, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin l'avait annoncé il y a quelques jours : les contrôles du "pass sanitaire" seront durcis très prochainement. "Le président de la République, vu l'augmentation du taux d'incidence, l'hiver arrive, le virus circule plus, m'a demandé de demander aux préfets, aux policiers et aux gendarmes de contrôler davantage, comme avant", avait-il expliqué sur 'Europe 1'.

Interrogé sur 'France Inter' ce mardi, le ministre a admis que les contrôles du "pass sanitaire" ont été moins nombreux dernièrement. "Oui, il y a eu un relâchement des contrôles en septembre-octobre, on était redescendu à 20.000 contrôles pour les forces de police par semaine", a-t-il reconnu.

Mais quelque "50.000 à 60.000 contrôles" sont désormais effectués par semaine dans les restaurants, les hôtels, "donc on a multiplié par trois" les contrôles, a souligné Gérald Darmanin, qui précise également qu'il y a eu "460 verbalisations" rien que la semaine passée.

"Faire de la pédagogie"

Le ministre de l'Intérieur a également indiqué qu'"à la demande du Premier ministre [Jean Castex]", avoir demandé "à chaque préfet de convoquer, d'inviter les responsables de la restauration de chaque département de l'hôtellerie pour leur rappeler les règles, parce que le Covid augmente, les hospitalisations augmentent".

"Le but des forces de l'ordre ce n'est pas non plus de mettre des verbalisations, c'est d'essayer de faire de la pédagogie", a ajouté Gérald Darmanin, qui a aussi écrit lundi aux préfets pour leur demander de la "fermeté" dans les contrôles du pass sanitaire dans les restaurants.

L'Umih appelle à "redoubler" de vigilance

Au micro de 'BFMTV', le vice-président de la branche restauration à l'Umih (Union des métiers et des industries de l'hôtellerie), Jean Terlon, a de son côté appelé les restaurateurs à "redoubler" de vigilance pour éviter la fermeture. "Le mot d'ordre est évidemment de serrer les boulons et qu'il faut absolument qu'il n'y ait aucun trou dans la raquette des professionnels", a-t-il expliqué.

"Il en va d'une éventuelle fermeture comme en Allemagne ou en Autriche concernant les restaurants... Il faut participer à cette protection pour éviter tout problème de fermeture ou de contrainte horaire pour les professionnels", a-t-il encore insisté...

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !