»
»
»
Consultation

Panorama de la Gouvernance 2019 : des Conseils plus responsables, mais...

Panorama de la Gouvernance 2019 : des Conseils plus responsables, mais...

Véritable tour d'horizon de l'état des Conseils, de leur évolution, le Panorama de la Gouvernance permet année après année de valoriser les grandes améliorations, les bonnes pratiques et de les inscrire comme des standards à suivre...

Panorama de la Gouvernance 2019 : des Conseils plus responsables, mais...
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — EY, Ethics & Boards et Labrador viennent de publier les résultats de la 17ème édition du Panorama de la Gouvernance, une étude annuelle visant à évaluer la gouvernance des entreprises en France, sur la base d'indicateurs clés et récurrents.

Véritable tour d'horizon de l'état des Conseils, de leur évolution, le Panorama de la Gouvernance permet année après année de valoriser les grandes améliorations, les bonnes pratiques et de les inscrire comme des standards à suivre...

Les critères d'analyse de cette étude concernent l'organisation et la composition des Conseils, les moyens d'action au service de la Gouvernance, le déploiement de la Gouvernance, la transparence des informations, ainsi que le dispositif éthique et de conformité...

Plusieurs signaux encourageants

L'édition 2019 du Panorama de la gouvernance met en exergue plusieurs signaux encourageants qui semblent annoncer une gouvernance plus responsable pour l'avenir : évolution du partage du pouvoir et de la valeur, véritable changement culturel en faveur de la parité homme/femme dans l'entreprise bien au-delà de l'affichage dans les Conseils, prise en compte effective des enjeux RSE dans la stratégie à long terme...

Tout ce qui n'est pas mesuré ne peut être amélioré. C'est pourquoi l'information relative à la gouvernance des entreprises continue sa révolution vers plus de transparence : structurée, précise et comparable, elle donne confiance en la capacité d'un Conseil à faire face aux nouveaux risques et opportunités que leur entreprise rencontrera demain. Il y a encore du chemin à faire, mais mesurer ce qui évolue et ce qui n'évolue pas en France et en Europe et diffuser le plus largement possible les bonnes pratiques, c'est donner aux entreprises françaises les moyens d'accélérer leur transformation. Caroline Bautz, Directrice du Pôle conseil de Labrador.

Panorama de la Gouvernance 2019 : les grands enseignements...

Évaluation de la gouvernance

Une progression des pratiques de la gouvernance sur les thèmes de l'organisation et de la composition des Conseils (+0.7 point), du déploiement de la gouvernance (+1 point), de la Transparence des informations (+0.7 point), de l'éthique et la conformité (+0.9 point). Et ce malgré le degré d'exigence croissant des critères d'évaluation.

Thèmes de travail des Conseils

Une création de valeur à long terme sur les sujets de la stratégie RSE, de la politique de diversité, de l'évaluation ainsi que du suivi des risques : 61% des Conseils du SBF 120 en 2019 traitent de la création de valeur à long terme et du développement durable contre 39% en 2018.

Loi Pacte et partage de la valeur

De vifs débats sur le partage de la valeur entre les citoyens et la sphère publique : sur la question de l'ouverture des Conseils aux administrateurs salariés, 50% des sociétés du SBF 120 respectent déjà la loi Pacte.

Composition des Conseils et compétences des administrateurs

Les conseils poursuivent leur ouverture aux femmes, aux représentants des salariés et aux indépendants. Ces derniers représentent aujourd'hui 57% des personnes siégeant en Conseils, contre 50% en 2018.

Équilibre homme/femme dans les instances de gouvernance

Cependant, cette situation est contrastée au sein de Comités de direction du SBF 120, où 82% d'hommes siègent. Par ailleurs seules 9 femmes ont des postes de PDG, DG ou présidentes de directoire sur les 120 sociétés que comptent l'indice. Enfin majoritairement dans les Comités RSE et dans les Comités d'Audit, la part des femmes dans les Comités stratégiques n'est que de 35%.

Transparence : la gouvernance, bientôt une data comme une autre

L'arrivée en France, à partir de 2021, de l'ESEF et l'iXBRL va révolutionner l'information d'entreprise, y compris celle relative à la gouvernance. Les éléments non financiers pourraient aux aussi devenir des données exploitables et comparables comme les autres. Ainsi 23% des sociétés du SBF 120 ont opté pour une présentation des principaux éléments de rémunération sous forme graphique contre 15% l'an dernier.

RSE et gouvernance : à la croisée des chemins face à l'urgence

La stratégie RSE et la création de valeur à long terme figurent parmi les sujets les plus fréquemment débattus au sein des Conseils : 44% des sociétés du SBF 120 disposent d'un Comité RSE parmi leurs Comités spécialisés. Cependant 30% des Comités d'Audit seulement renvoient les données extra-financières et 9% des Comités d'Audit renvoient les indicateurs de performance RSE.

Risques et Contrôle interne

Les dispositifs de contrôle interne globaux poursuivent leur généralisation : 93% des sociétés du panel ont mis en place ces référentiels. Elles n'étaient que 78% dans ce cas en 2018. En revanche certains travaux de terrain ne sont pas encore suffisamment systématisés : 30% des sociétés du SBF 120 ne mettent pas annuellement à jour leurs cartographies des risques, et seule une entreprise sur deux possède un plan de continuité d'exploitation et de gestion de crise.

Éthique et compliance

Le dispositif d'éthique et de compliance devient une priorité d'ordre stratégique pour assurer une croissance pérenne et protéger les dirigeants et la réputation de l'entreprise : 33% des Conseils d'Administrations des sociétés du SBF 120 mettent les thématiques de la lutte contre la fraude et la corruption à leur agenda (9% en 2018) et 41% des sociétés du SBF 120 (33% en 2018) ont mis en place une cartographie des risques fraude/corruption...

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com