»
»
»
Consultation

Obligations vertes : La France devrait rester le moteur de la croissance du marché en Europe

Climate Bonds Initiative et Lyxor Asset Management publient le premier rapport sur l'état du marché français des obligations vertes...

Obligations vertes : La France devrait rester le moteur de la croissance du marché en Europe
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Selon le premier rapport annuel réalisé par Climate Bonds Initiative (CBI) à la demande de Lyxor, la France devrait continuer à porter la croissance du marché des obligations vertes en Europe... En effet, divers nouveaux émetteurs se préparent à entrer en lice, soulignant ainsi le rôle moteur de la France dans la promotion de ces véhicules financiers qui soutiennent la lutte contre le changement climatique.

Troisième plus important marché obligataire vert au monde et premier en Europe, avec plus de 37 milliards d'euros d'émissions cumulées depuis 2012, le marché français des obligations vertes a enregistré une belle accélération en 2017, son volume ayant doublé par rapport à 2016 (hors l'émission de 9,7 milliards d'euros de titres souverains français, la plus importante jamais réalisée). La moitié environ de cette hausse est à mettre à l'actif des émetteurs privés non financiers, plus particulièrement dans le secteur de l'énergie, les entreprises de moyenne capitalisation emboîtant le pas aux grands émetteurs.

D'après CBI, les municipalités, départements et régions devraient soutenir davantage encore l'expansion du marché en 2018.

"Ecosystème favorable"

Le marché français des obligations vertes est également florissant grâce à un écosystème favorable qui devrait continuer d'alimenter la croissance, comme en témoignent le rôle proactif joué par le gouvernement français et l'Autorité des marchés financiers ainsi que l'attitude des parties prenantes impliquées et des gérants d'actifs français, qui ont favorablement accueilli les obligations vertes par le biais d'offres dédiées.

Toujours selon le rapport, la France fait également figure de pionnière en termes de meilleures pratiques dans le domaine des émissions vertes ; en effet, l'Hexagone recourt à des avis externes, affiche plus de 3 milliards d'euros de prêts et d'obligations certifiées par Climate Bonds Initiative et publie des déclarations annuelles de grande qualité...

Segment à part entière

François Millet, Responsable du Développement Produits ETF et Indiciels, Lyxor Asset Management explique : "Les obligations vertes constituent désormais un segment à part entière du marché obligataire et la France est un véritable moteur de la finance verte. Afin de mobiliser le marché obligataire pour la finance verte les investisseurs doivent pouvoir s'appuyer sur des normes robustes, pour lesquelles CBI joue un rôle clé. Lyxor, en tant que pionnier européen des ETF, est heureux de contribuer à cette étude sur le marché français pour une meilleure connaissance des obligations vertes. Nous sommes engagés, au sein de la politique volontariste du Groupe Société Générale, à apporter notre contribution aux défis de la transition énergétique".

Manuel Adamini, Responsable du Programme de sensibilisation des investisseurs et des partenaires, Climate Bonds Initiative, conclut : "Avec le soutien et les actions des institutions gouvernementales et financières, la France a pris les commandes du marché des obligations vertes non seulement en Europe, mais aussi sur la scène internationale. Elle a mis sur pied un marché robuste qui tient aujourd'hui lieu d'exemple en matière de meilleures pratiques. Les initiatives financières vertes lancées par les acteurs publics et privés dans l'Hexagone étayent les efforts fournis pour réduire les émissions dans le monde entier. Elles constituent une source d'inspiration pour les autres nations ; il est important de voir d'autres pays ajuster leurs investissements aux plans de mesures prises en faveur du climat."

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Obligations vertes : La France devrait rester le moteur de la croissance du marché en Europe

Partenaires de Boursier.com