»
»
»
Consultation

Nucléaire : un coût de production toujours plus élevé, déplore la Cour des comptes

Nucléaire : un coût de production toujours plus élevé, déplore la Cour des comptes

En trois ans, le coût de production du Mégawattheure a bondi de 21% !

Nucléaire : un coût de production toujours plus élevé, déplore la Cour des comptes
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le coût de production de l'électricité nucléaire devient de plus en plus lourd à supporter. Dans un rapport rendu public mardi 27mai, la Cour des comptes indique qu'il a bondi de 21% entre 2010 et 2013. Pour fournir un Mégawattheure (MWh), EDF dépense désormais 59,8 euros en moyenne contre 49,6 euros trois ans plus tôt.

De lourds investissements

Cette flambée des coûts tient au poids toujours plus important des charges (+19,2% sur la période). Parmi celles-ci, les investissements de maintenance enregistrent la plus forte progression (+ 118% ; + 70 % sans évolution du schéma de gestion), contribuant  à la hausse du coût de production à hauteur de 5,1 euros par MWh, précisent les Sages de la rue Cambon. Les dépenses d'exploitations (+ 2,7 euros/MWh) ont également enregistré une progression de 20% (en valeur brute et en euros courants). " Le projet industriel d'EDF visant à réaliser les investissements sur le parc existant pour permettre le prolongement de sa durée de fonctionnement (...) explique en partie cette forte évolution des coûts d'exploitation, notamment sur les dernières années", soulignent les auteurs du rapport.

Définir clairement la politique énergétique

Maintien du niveau de production, amélioration de la sûreté... Au final, EDF aura vu le montant de ses investissements annuels multiplié par trois depuis 2008 pour s'établir à 3,8 milliards d'euros, l'objectif étant de maintenir les centrales opérationnelles au-delà de 40 ans. Ainsi, selon les projections très prudentes de la Cour des comptes, "pour mettre tout le parc actuel en capacité de maintenir sa production et, éventuellement, de prolonger sa durée d'exploitation au-delà de 40 ans", 90 milliards d'euros d'investissements seraient nécessaires sur la période 2011-2033 ! Quelles que soient les hypothèses retenues en matière de mix énergétique, de prolongation de la durée d'exploitation des centrales de 2ème génération ; de construction des centrales de 3ème génération ou encore concernant l'EPR, la Cour anticipe une hausse des coûts futurs de production. Pour permettre à EDF de planifier ses investissements , elle exhorte une fois encore les autorités à définir une politique énergétique à moyen terme. Rappelons que François Hollande s'est engagé à ramener de 75% à 50% la part du nucléaire dans la production d'électricité en France en 2025. Dans un communiqué publié sur son site, Europe Ecologie Les Verts demande au président de mettre en oeuvre la transition énergétique, pointant "l'incohérence de payer toujours plus cher une énergie dangereuse".

©2014-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com