»
»
»
Consultation

Nouvelle baisse des prix du gaz en vue pour mars

Nouvelle baisse des prix du gaz en vue pour mars

Le prix réglementé du gaz, qui a déjà reculé d'environ 15% depuis début 2015, devrait encore être abaissé de 3,2% au 1er mars, selon des sources concordantes.

Nouvelle baisse des prix du gaz en vue pour mars
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La baisse des prix du gaz se poursuit, alors que les prix de gros de l'énergie continuent de chuter sur les marchés mondiaux... Ainsi, selon des sources concordantes, les prix réglementés du gaz appliqués par Engie (ex-GDF Suez) devraient baisser de 3,2% au 1er mars, après avoir reculé de 1,86% au 1er février et de 2% au 1er janvier. En 2015, les consommateurs avaient déjà bénéficié d'une baisse de 11%, ce qui porte le recul cumulé à 15% depuis début 2015 (et à plus de 18% au 1er mars prochain).

Depuis plusieurs mois déjà, les tarifs administrés du gaz reculent à intervalles réguliers, dans le sillage de la chute des cours du pétrole, sur lesquels les prix réglementés du gaz sont pour partie indexés. Le cours du baril de brut léger américain WTI est ainsi tombé sous le seuil de 27 dollars le 20 janvier dernier, avant de se reprendre légèrement (environ 31$ au 5 février) contre plus de 50$ il y a un an.

La baisse des prix de l'énergie impacte fortement les résultats d'Engie

Environ 6,4 millions de foyers français sont concernés par les prix réglementés du gaz. Rappelons que depuis 2013 ces prix sont fixés tous les mois et non plus tous les trimestres, de manière à mieux lisser les éventuelles variations et à dépolitiser la question. La nouvelle loi stipule que les coûts d'approvisionnement d'Engie doivent être intégralement répercutés sur ses prix de vente aux particuliers.

Depuis l'ouverture du marché de l'énergie à la concurrence, les 10,6 millions de consommateurs français abonnés au gaz ont le choix entre les tarifs réglementés de l'ancien monopole et les prix de marché, proposés tant par Engie que par ses concurrents. Pour les entreprises en revanche, les prix administrés du gaz ont définitivement disparu depuis le 1er janvier dernier au profit des prix du marché.

La baisse des cours de pétrole et de gaz a fortement impacté les résultats d'Engie. En novembre dernier, le groupe a publié des résultats en nette baisse, au titre des neuf premiers mois de l'année 2015. Son résultat opérationnel courant est ressorti à 4,4 milliards d'euros (-17,2% en brut, -20,6% en organique), pour un Ebitda de 8,1 milliards d'euros (-7,5% en brut, -10,5% en organique) et un chiffre d'affaires de 53,5 milliards (-1,5% en brut, -4,6% en organique)...

©2016-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com