Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Nouveau bras de fer autour de la taxe numérique

Nouveau bras de fer autour de la taxe numérique

Les Etats-Unis ont décidé de claquer la porte des négociations, faute d'avancées. Une "provocation" pour Paris, qui et moteur dans ce dossier.

Nouveau bras de fer autour de la taxe numérique
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Nouvel épisode dans le dossier de la taxe numérique... Les Etats-Unis ont décidé se retirer des discussions internationales sur la taxation des géants du numérique. Le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, a décidé mercredi de quitter les négociations que mènent près de 140 Etats depuis plusieurs mois pour réformer la fiscalité transfrontalière et l'adapter à l'ère numérique, en dénonçant le manque d'avancées sur le sujet.

Ces discussions, organisées sous l'égide de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), devaient aboutir d'ici à la fin de l'année. Selon le 'Financial Times', Steven Mnuchin a demandé la suspension de ces discussions dans un courrier daté du 12 juin adressé à la France, l'Espagne, la Grande-Bretagne et l'Italie.

La France a créé sa propre taxe

Faute d'avancées concrètes, la France a instauré sa propre taxe numérique l'an dernier, s'attirant au passage des menaces de représailles commerciales de la part des Etats-Unis. Les échéances de paiement ont toutefois été suspendues jusqu'à la fin 2020, dans l'attente d'un accord international sous l'égide de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

"C'est une provocation vis-à-vis de l'ensemble des partenaires de l'OCDE. On était à quelques centimètres d'un accord sur la taxation des géants du numérique, au moment où les géants du numérique sont peut-être les seuls au monde à avoir tiré d'immenses bénéfices de la crise du coronavirus", a déclaré le ministre français de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire sur l'antenne de France Inter.

"Qu'est-ce que c'est que cette manière de traiter les alliés des Etats-Unis, de nous menacer systématiquement de sanctions ?", a-t-il poursuivi.

Les géants numériques et Donald Trump ont un même sujet d'inquiétude : que les gouvernements étrangers, comme la France, utilisent les entreprises américaines pour renflouer leurs caisses.

L'OCDE appelle à une poursuite des négociations

Angel Gurria, le secrétaire général de l'OCDE, a appelé jeudi l'ensemble des pays participant aux discussions internationales sur la taxation des géants du numérique à poursuivre les négociations, au lendemain de l'annonce du retrait des Etats-Unis.

"Tous les pays (participant à ces discussions) devraient rester à la table des négociations visant à parvenir à une solution internationale d'ici la fin de l'année", a déclaré Angel Gurria, cité dans un communiqué.

L'absence de solution multilatérale se traduira par une multiplication des mesures unilatérales qui accroîtront inévitablement les tensions commerciales internationales, souligne-t-il en prévenant qu'une guerre commerciale ne pourrait qu'accroître les difficultés de l'économie mondiale, déjà lourdement pénalisée par les répercussions de la pandémie liée au nouveau coronavirus.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !