Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Notation : pourquoi Standard & Poor's a relevé la perspective de la France

Notation : pourquoi Standard & Poor's a relevé la perspective de la France

L'agence de notation Standard & Poor's (S&P) vient de relever la perspective de notation de la France à 'stable'. Le Ministre de l'Economie, Michel Sapin, "se félicite de la décision" qui revalorise "la qualité de signature de l'Etat français"...

Notation : pourquoi Standard & Poor's a relevé la perspective de la France
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Standard & Poor's, qui avait été en janvier 2012 la première à priver la France de son 'AAA', a confirmé vendredi soir la note à long terme 'AA' de la dette souveraine de la France. Signe d'optimisme... L'agence de notation a par ailleurs relevé la perspective crédit de 'négative' à 'stable'.

S&P améliore les conclusions de son analyse de notation financière de la France pour intégrer la mise en place progressive de réformes visant à soutenir la croissance... L'agence américaine intègre également dans son approche la consolidation budgétaire en cours alors même que les réformes commencent à porter leurs fruits.

Michel Sapin a estimé que, "les réformes entreprises paient puisque l'ensemble des agences de notation sont désormais confiantes dans les perspectives de la France". Le Ministre de l'Economie relève également la "confiance des investisseurs" et "la qualité de signature de l'Etat français".

Réformes porteuses

"La promulgation de la loi El Khomri au mois d'août 2016, ainsi que la loi Macron vont, selon nous, contribuer à soutenir la compétitivité de la France, en réformant partiellement les professions réglementées" explique Standard & Poor's. Selon l'agence, les réformes de la fiscalité et du droit du travail devraient générer "des effets stabilisateurs sur l'emploi, la croissance, la compétitivité et les finances publiques".

S&P apprécie la baisse du coût du travail depuis l'instauration du crédit d'impôt compétitivité-emploi (CICE). Le pacte de responsabilité et de solidarité de 2014 se traduirait par une stabilisation de l'offre et de la demande sur le marché du travail dans un contexte où les marges des entreprises se redressent.

Du mieux économiquement

Michel Sapin "se félicite de la décision de Standard & Poor's de relever la perspective de la notation de la France de 'négative' à 'stable', signe de la confiance de l'agence dans les perspectives économiques et budgétaires du pays".

Le Ministre français de l'Economie et des Finances souligne : "Cette révision des perspectives traduit la mise en oeuvre progressive par le Gouvernement des réformes fiscales et du marché du travail, et les effets stabilisateurs attendus de ces réformes sur l'emploi, la croissance, la compétitivité, comme sur la situation des finances publiques".

"Bien-fondé de l'orientation de la politique économique et budgétaire"

Dans un contexte où les conditions d'emprunt sont "extrêmement favorables pour l'Etat, mais aussi pour l'ensemble des acteurs économiques, entreprises comme ménages", Michel Sapin rappelle : "Les perspectives de la notation de la France sont désormais 'stables' auprès des 4 principales agences : S&P, Moody's, Fitch et DBRS".

Et le ministre de conclure : "Cette décision conforte le Gouvernement dans le bien-fondé de l'orientation de sa politique économique et budgétaire. Le Gouvernement poursuivra ainsi l'assainissement des comptes publics, dont les objectifs ont été confirmés dans le projet de loi de finances pour 2017, et maintiendra le cap des réformes nécessaires pour renforcer le tissu économique français".

Rappelons que la France est notée 'Aa2', perspective 'stable' par Moody's et 'AA', perspective 'stable' par Fitch.

©2016-2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !