Nike se retire définitivement de Russie

Nike se retire définitivement de Russie

"Les magasins Nike ont récemment fermé temporairement et ne rouvriront pas", a indiqué le fabricant américain de vêtements sportifs.

Nike se retire définitivement de Russie
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Nike fait ses adieux au marché russe !... Trois mois après avoir suspendu ses activités en Russie, le fabricant américain de vêtements sportifs va en effet se retirer complètement du pays, comme l'a annoncé jeudi le groupe dans un communiqué envoyé par courriel. Il rejoint ainsi d'autres grandes marques occidentales, comme McDonald's et Google qui ont également quitté le pays.

"Nike Inc. a décidé de quitter le marché russe. Par conséquent, Nike.com et l'application mobile Nike ne seront plus disponibles dans cette région. Les magasins Nike ont récemment fermé temporairement et ne rouvriront pas", peut-on lire dans un message publié sur le site russe du groupe.

"Notre priorité est de nous assurer que nous soutenons pleinement nos employés pendant que nous réduisons nos opérations de manière responsable au cours des prochains mois", a également indiqué l'entreprise...

Une décision plus symbolique que significative

Pour rappel, la marque avait annoncé le 3 mars dernier la suspension temporaire de ses activités dans tous les magasins qu'il possède et exploite en Russie, en réponse à l'invasion de l'Ukraine par Moscou, tout en précisant que les boutiques encore ouvertes étaient exploitées par des partenaires indépendants.

Pour Nike, qui tire moins de 1% de son chiffre d'affaires de l'Ukraine et de la Russie réunies, cette décision est plus symbolique que significative pour ses résultats. En mai dernier, la presse russe avait rapporté que le fabricant de vêtements sportifs n'avait pas renouvelé son contrat de franchise en Russie avec Inventive Retail Group (IRG), son plus grand franchisé dans le pays, qui exploite 37 magasins de la marque via sa filiale Up And Run.

Les entreprises étrangères qui cherchent à quitter la Russie sont confrontées à la perspective de l'adoption, dans les semaines à venir, d'une nouvelle loi permettant à Moscou de saisir des actifs et d'imposer des sanctions pénales, encourageant certains groupes à accélérer leur départ...

©2022

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !