Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Moody's relève la note de la Grèce, mais...

Moody's relève la note de la Grèce, mais...

Moody's entrevoit de nettes améliorations économiques en Grèce, notamment après le train de réformes et relève de 'B3' à 'B1' la notation crédit du pays. Cependant, l'agence de notation en veut encore plus...

Moody's relève la note de la Grèce, mais...
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Moody's a relevé de 'B3' à 'B1' la notation crédit de la Grèce... La perspective passe de 'stable' à 'positive'. L'agence de notation Moody's considère que le programme de réformes porte ses fruits. Le renforcement de l'économie et à la surveillance des créanciers atténuent le risque de retournement.

"L'un des facteurs clés de l'amélioration du profil de crédit de la Grèce ces dernières années a été l'avancement du programme d'ajustement des réformes convenu avec les créanciers du secteur public grec. Alors que les progrès ont parfois été stoppés, avec des objectifs retardés ou manqués, la dynamique de réforme semble être de plus en plus ancrée, offrant de bonnes perspectives d'avancées et un faible risque d'inversion", explique l'agence de notation.

Renforcement économiques

Avec le renforcement progressif des institutions grecques, l'économie s'est ouverte. Les exportations représentaient 37% du PIB au 2e trimestre 2018 (22% en 2010). La compétitivité s'est franchement améliorée, grâce à une réduction significative des coûts de main-d'oeuvre. Les biens et les services ont fortement accéléré en 2018. Les réformes du marché du travail se traduisent par une forte croissance de l'emploi, qui a été supérieure ou égale à 2% au cours des 3 dernières années.

Moody's apporte cependant un bémol... La décision d'augmenter le salaire minimum de 11% s'affranchit des recommandations du groupe d'experts qui donnait de 5% à 10%. Elle pourrait "porter atteinte à la compétitivité de la Grèce", prévient l'agence de notation. Les mesures politiques les plus pénibles ont cependant déjà été prises, notamment les importantes réformes en matière de retraites et de soins de santé...

Amélioration financière

Sur le plan financier, la Grèce regagne en crédibilité. Les réformes engagées, parallèlement à la reprise de la croissance, ont permis au pays de procéder à un assainissement budgétaire substantiel au cours des dernières années. Les objectifs convenus avec les créanciers ont été largement dépassés depuis 2015. Les privatisations ont récemment pris de l'ampleur et constituent un pas décisif pour attirer l'expertise, les capitaux et les investissements étrangers, ainsi que pour renforcer la compétitivité sur les marchés intérieurs...

La soutenabilité de la dette publique s'est sensiblement améliorée à moyen terme. Dans le scénario de référence de l'agence de notation Moody's, le ratio d'endettement se situera en dessous de 167% du PIB en 2020 (181% en 2018). L'agence de notation prévoit une nouvelle baisse de la dette sous la barre des 154% en 2022.

Moody's en veut plus !

Toutefois malgré ces progrès notoires, la Grèce tarde à mettre en oeuvre certains de ses engagements. La persistance de ces retards pourrait compromettre le transfert promis de près d'1 milliard d'euros à la Grèce par la zone euro. Globalement, Moody's en veut donc bien plus !... L'agence de notation crédite par conséquent le pays d'une perspective 'stable', attendu que le risque de retournement de politique générale ou budgétaire est relativement faible.

"Malgré les améliorations significatives apportées à ce jour, les indicateurs de crédit de la Grèce resteront probablement conformes à une notation de la catégorie 'B' dans les années à venir, en l'absence de nouvelles améliorations significatives et inattendues de la vigueur institutionnelle du pays et de ses performances économiques. Les perspectives de croissance à moyen terme resteront faibles si l'investissement ne s'accélère pas de manière significative", estime l'agence américaine de notation.

La perspective pourrait être améliorée à 'positive' en cas de réduction plus rapide que prévu du ratio de la dette publique dans le sillage d'une croissance économique vigoureuse soutenue par le renforcement des investissements et de la santé du secteur bancaire...

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com