Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Moody's abaisse la note de Total, et revoit sa copie pour Shell et BP

Moody's abaisse la note de Total, et revoit sa copie pour Shell et BP

L'agence de notation Moody's met la pression sur le groupe pétrolier français Total, et ajuste son approche des dossiers Royal Dutch Shell et BP au regard de cours du pétrole attendus à 38 $ le baril en 2017...

Moody's abaisse la note de Total, et revoit sa copie pour Shell et BP
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Dans une revue des sociétés pétrolières, Moody's Investors Service a abaissé la note de crédit long terme non garantie de Total de 'Aa1' à 'Aa3'. En outre, la note junior subordonnée du groupe pétrolier est ramenée de 'Aa3' à 'A2'. La note court terme P-1 est confirmée. Ces perspectives de notations sont toutes à 'stable'. Moody's a par ailleurs procédé à des ajustements de notation sur BP et Shell.

Sanctionné à cause de la faiblesse des prix pétroliers

Pour l'agence de notation, il s'agit de refléter par cette approche "la pression continue sur le flux de trésorerie d'exploitation et de traduire la faiblesse durable des prix du pétrole". Moody's explique encore :: "La dégradation des notes de Total reflète principalement notre anticipation d'un maintien prolongé de bas prix du pétrole en 2016 et 2017. Ils continueront à peser sur le cash-flow opérationnel et les critères de crédit de Total".

Désendettement difficile

Moody's ajoute que Total a réduit ses coûts opérationnels et d'investissement, mais peine à se désendetter à court terme. La compagnie désinvestit pour compenser le free cash flow négatif des deux prochaines années, ce qui permet à Moody's de maintenir une perspective de notation à 'stable'. Moody's est susceptible de revoir sa notation à moyen terme, quand les prix du pétrole remonteront et si Total reprend le paiement du dividende en espèce. L'agence de notation anticipe néanmoins de la part du groupe pétrolier français des cash flows modérément négatifs dans les 3 prochaines années.

Ajustements des notes de Shell et BP

Moody's -qui table sur un cours du baril à 33 dollars en 2016, 38 $ en 2017 et 43 $ en 2018- a par ailleurs dégradé de 'Aa1' à 'Aa2' la notation crédit de Royal Dutch Shell. Cette nouvelle appréciation s'accompagne d'une perspective crédit 'negative'. En d'autres termes, Moody's maintient la pression sur le groupe en agitant la perspective d'une future dégradation. Moody's a enfin confirmé à 'A2' la notation long terme de BP. Celle-ci est assortie d'une perspective 'positive'...

©2016-2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !