»
»
»
Consultation

Mise en service d'un numéro de téléphone non surtaxé dédié au prélèvement à la source

Mise en service d'un numéro de téléphone non surtaxé dédié au prélèvement à la source

A compter du 2 janvier 2019, les usagers pourront appeler sans surcoût (au prix d'un appel local) le 0 809 401 401 pour joindre les agents des Finances publiques sur le prélèvement à la source

Mise en service d'un numéro de téléphone non surtaxé dédié au prélèvement à la source
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Il reste moins de 15 jours avant le "big bang fiscal" en France, et certaines interrogations subsistent... Fin novembre, les 3/4 des salariés du privé et 41% des patrons français doutaient encore que leur entreprise soit prête pour l'entrée en vigueur du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu le 1er janvier prochain...

Dans le détail, 59% des patrons se disaient "certains" que leur entreprise serait dans les temps, d'après la 13ème édition de l'Observatoire social de l'entreprise, réalisée par Ipsos pour le Campus d'enseignement supérieur et de formation professionnelle (Cesi), organisation fédérant 25 campus en métropole...

Pour tenter de rassurer tout le monde, Gérald Darmanin, ministre de l'Action et de Comptes publics, vient d'annoncer la mise en service à compter du 1er janvier 2019 d'un numéro de téléphone non surtaxé dédié au prélèvement à la source.

Conformément à l'engagement pris par le Ministre, à partir du 2 janvier 2019, les usagers pourront ainsi appeler sans surcoût (au prix d'un appel local) le 0 809 401 401 pour joindre les agents des Finances publiques sur le prélèvement à la source. Ils répondront du lundi au vendredi, de 8h30 à 19h00, à toutes leurs questions...

Accompagner au mieux les usagers

La mesure actant la fin des appels surtaxés à l'administration et aux services publics a été votée en janvier 2018, avec une date d'entrée en vigueur progressive en fonction de l'échéance de chaque contrat liant l'administration et son opérateur téléphonique.

Cependant, afin d'accompagner au mieux les usagers dans la mise en oeuvre de la réforme du prélèvement à la source qui sera effective dès le 1er janvier prochain, le ministre a décidé d'anticiper la mesure en rendant le numéro de téléphone spécialement dédié au prélèvement à la source sans surcoût dès cette date.

Pour rappel, la DGFIP a formé 40.000 agents des services d'impôt des particuliers, trésoreries, plate-forme d'accueil et services des impôts des entreprises au prélèvement à la source afin à la fois de répondre aux interrogations des usagers et de les guider dans leurs démarches, lorsqu'il s'agit de moduler leur taux de prélèvement par exemple. Ces agents seront particulièrement mobilisés en janvier.

La DGFIP met également à la disposition des usagers sur le site "impots.gouv.fr" des services et outils performants leur permettant de trouver toute l'information nécessaire et de réaliser leurs démarches en ligne.

Les plus grosses entreprises inquiètes...

Si la mise en place du prélèvement à la source est jugée "facile" par la majorité des dirigeants interrogés (68%), le quart d'entre eux (26%) déclaraient encore rencontrer des difficultés fin novembre... "Contre toute attente, ce ne sont pas les dirigeants des plus petites structures qui sont le plus à la peine", soulignent les auteurs de cette étude.

La proportion de patrons déclarant rencontrer des difficultés croît avec la taille de l'entreprise : 24% en dessous de 10 salariés, 26% en dessous de 50 salariés, 28% pour celles comptant de 50 à 249 salariés et 35% pour celles dépassant 250 salariés. Alors que les entreprises de moins de 20 salariés peuvent déléguer aux Urssaf la déclaration et le reversement de l'impôt de leurs salariés, via un service gratuit, les plus grosses sociétés doivent "gérer un volume plus important de salariés, et donc de situations", est-il rappelé.

Au-delà de l'alourdissement de la gestion de la paie anticipé par 57% des chefs d'entreprise interrogés, ils sont également une majorité (53%) à craindre que leurs salariés aient le sentiment que leur salaire a baissé.

Les salariés prudents...

Les salariés, eux, sont nettement plus pessimistes, 25% seulement estimant que leur entreprise sera dans les temps pour appliquer le prélèvement à la source. Ils sont 64% à s'attendre à ce que la mise en place de cette réforme leur donne le sentiment de gagner moins mais ils sont malgré tout 52% à juger favorablement la mise en place du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu...

©2018-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com